Est-ce que Kirby Star Allies est trop facile?

Deux de nos contributeurs, Martin Brisebois et Pier-Luc Ouellet, ont passé une partie de la semaine à jouer à la dernière aventure de la bouboule rose, Kirby Star Allies. Et on peut décrire cette itération sur Switch de la même façon qu’on décrirait toutes les aventures précédentes de Kirby: mignonne, amusante et très, très facile.

Mais est-ce que c’est trop facile? Martin et Pier-Luc en débattent!

Pier-Luc Ouellet: Allô Martin! As-tu eu le temps de finir Kirby?

Martin Brisebois: Oui! Je l’a terminé avec des amis.

PL: Ça t’as pris combien de temps? De mon côté, ma Switch m'affiche ­­­« 5h ou plus ». Me semble que c’est un peu court pour un jeu à 79,99$, non?

M: Moins de 10 heures, c’est certain. Mon problème avec la durée est plutôt le fait qu’il n’y a pratiquement aucune valeur de rejouabilité. J’ai découvert presque tous les secrets lors de mon premier « playthrough »... Avant, deux Kirby sur trois se retrouvaient sur console portable (GBA, DS, 3DS) pour environ 40-50 $ ce qui était beaucoup plus raisonnable… À 91 $ avec taxes, ça revient à 10 $ de l’heure. Kirby est presque au salaire minimum. À ce prix là, j’aimerais mieux l’engager pour qu’il fasse le ménage de mon appart.

PL: Hahaha! Ça serait ben mieux qu’un aspirateur! Et en plus, même si c’est court, à la fin je commençais à trouver que ça se répétait un peu. Le jeu est super bien fait, les niveaux sont amusants et il y a des utilisations intelligentes des pouvoirs de Kirby, mais c’était tellement facile, ça devenait quasiment une banalité de compléter un niveau.

M: Seul, c’est totalement vrai, mais à plusieurs, j’ai l’impression qu’une difficulté plus élevée aurait fini par amener de la frustration. Surtout que le joueur qui incarne Kirby contrôle aussi la caméra, ça peut être chaotique assez rapidement ! Pour ce qui est de la répétition, je suis totalement d’accord. J’ai roulé des yeux la première fois que j’ai vu le boss arbre (Whispy Woods) apparaître pour la vingt-neuvième fois (j’ai vérifié) dans un Kirby. Ça beau être une marque de commerce de la série, mais lorsqu’on doit le battre une deuxième fois, et une TROISIÈME FOIS dans Star Allies, je me suis foulé les yeux à force de les rouler.

 


PL: J’ai aussi trouvé intéressant que Nintendo décide d’activer le mode ‘’indices’’ par défaut. Un des intérêts principaux de Star Allies, selon moi, c’est la combinaison des pouvoirs avec ceux de ses amis. Ça donnait de la place à créer des puzzles intéressants. Mais je me suis rendu compte seulement à la fin que j’avais laissé le mode ‘’indices’’ activé, alors à côté de chaque puzzle, il y avait une pancarte qui me disait exactement quels pouvoir combiner.

Je comprends que Kirby est avant tout une série qui se veut accessible pour les enfants, mais j’ai l’impression qu’il y aurait moyen de satisfaire les deux publics à la fois.

M: Ah merde ! Moi aussi j’ai laissé le mode indice activé dans ce cas! Non seulement la solution était HYPER télégraphiée, mais en plus, les pouvoirs nécessaires se trouvaient JUSTE à côté des puzzles en tant que tels. Ce n’était pas des puzzles, juste du « fais-le ». « Tiens, voici un pouvoir d’eau. Tiens tiens, un bloc en feu! Mais qu’est-ce que je dois faire?!?!? » Surtout que j’adore les puzzles complexes, Star Allies me déçois encore plus, parce qu’avec 16 formes différentes qui peuvent en plus se fusionner avec un élément (feu, eau, glace, vent), c’est une mécanique qui avait énormément de potentiel en termes de puzzle design.

 

 

PL: Dans le fond, as-tu trouvé ça trop facile, est-ce que ça a nuit à ton plaisir?

M: Pour être franc, je l’ai plus vu comme un Inside ou un Journey : un jeu sans difficulté qui me permet de relaxer sans pression. J’ai donc apprécié, mais ça ne valait clairement pas le prix demandé. C’est en le terminant que la déception m’a gagné : il y avait tellement de potentiel, mais Nintendo, fidèle à eux-mêmes, n’ont pas fait le petit effort de plus pour en faire un incontournable. (voir Yoshi’s New Island, Mario Tennis Ultra Smash, Kirby and the Rainbow Curse).

La question qu’on peut se poser par rapport à la difficulté c’est : dans le fond, qui est le public cible ? Parce que s’il est facile parce qu’il est censé être pour les enfants, Nintendo n’ont pas compris qu’au moins la moitié des amateurs de Kirby sont des nostalgiques attachés au personnage… qui sont maintenant dans la trentaine! Pourquoi ne pas offrir (caché dans les options) un mode un peu plus challenging, question de ne pas terminer le jeu avec 90 vies ?

PL: Oui, je suis plutôt d’accord. Avec Mario, ils font TOUJOURS cet effort-là. Le jeu en tant que tel est plutôt facile jusqu’au boss final, et après on réserve du contenu plus difficile pour satisfaire les joueurs plus expérimentés qui suivent la franchise depuis le début.

Ça me va que le début soit plus facile, je veux aussi que mes petits neveux et nièces puissent embarquer et avoir du plaisir et devenir fans eux-aussi. Mais à la fin, on me réserve quelque chose à me mettre sous la dent moi aussi. Mais avec Kirby, ça n’arrive jamais. Même le tableau final extra-secret était une promenade dans le parc.

Ceci étant dit, je suis tiraillé, parce que même si le niveau de difficulté a vraiment nui à mon appréciation, je trouve que c’est un très bon jeu avec de belles qualités. Alors, finissons ça sur une note positive. Qu’est-ce que t’as le plus apprécié? De mon côté, c’était le combat final contre le boss. Je ne spoilerai rien, mais c’est très bien réussi, et même si c’était encore facile, j’ai ressenti une vraie excitation.

M: Tout à fait, le boss final était épique (et 300% plus difficile que le reste du jeu)! Il faut avouer que les jeux de Nintendo ont toujours énormément de charme, c’est pourquoi je me le suis procuré. De mon côté, j’ai adoré découvrir des nouveaux mélanges de pouvoirs. Certains était assez comiques et inattendus.

Étant donné qu’on avait droit auparavant à un Kirby par année (alternant entre le DS/3DS et Wii/Wii U), j’ai hâte de voir la direction qu’ils prendront pour le prochain. Est-ce qu’on aura enfin droit à un Kirby en 3D?

PL: Oh là là, d’un coup tu viens de me donner envie d’acheter le prochain quand même...

Catégories
Opinion

La première vidéo de Pier-Luc, c’est lui, à l’âge de 3 ans, qui joue à Duck Hunt avec le gros fusil orange. Il les a pwn 360 NO SCOPE. Depuis, il passe beaucoup (trop) de temps à jouer à des jeux, que ce soit sur Android, 3DS, Wii U (oui, il est l’une des six personnes à avoir acheté une Wii U) ou PS4. Il ne joue pas beaucoup à l’ordinateur, sauf pour les fois où il télécharge des émulateurs pour jouer à de vieux classiques (des jeux qu’il possède, bien sûr). Quand il ne joue pas, il écoute la WWE, il lit ou bien il tente de faire avancer sa carrière en humour. Mais soyons honnêtes, il passe surtout son temps à jouer.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet