Les 12 meilleurs jeux présentés à PAX East 2018

Nos quatre Québécois mobilisés à l'occasion de PAX East 2018 reviennent avec en tête plein de nouveautés. De celles-ci, après un tri, ils en ressortent 12 titres qui valent la peine d'être suivis dans les mois à venir.

Crédit photo couverture : Martin Sauvé

Suggestions de Simon

1. My Memory of Us (PC)

Une fresque historique en noir, blanc et rouge qui traite un moment sombre de l’histoire. Le studio polonais Juggler Games nous livre une analogie de l’occupation nazie en Pologne. À travers un monde brisé à la steampunk, on témoigne la touchante histoire de deux enfants qui vivent à travers l’oppression des ghettos polonais. L’occupation fasciste est présente en arrière-plan et la perspective enfantine de l’histoire nous permet de passer à travers en légèreté. Un thème lourd abordé avec un esthétisme et une trame narrative finement travaillé. Du simple génie.

2. Sky Noon (PC)

Dans une ambiance de far west dans le ciel, cette production néo-zélandaise vous propose un shooter d’arène en suivant le modèle de Smash Bros. Ici, on n’a pas de point de vie à enlever, mais le simple objectif de propulser ses adversaires à l’extérieur des îles. Ce qui est le plus intéressant : tout le monde est muni d’un grappin pour duper ses ennemis ou retourner sur l’arène de combat. Rapide, simple, coloré et un mélange intéressant dans une ère où les shooters ont soif d’originalité.

3. Moonlighter (PC, PS4, XBOX One, Nintendo Switch)

C’est un studio d’Espagne qui nous apporte Moonlighter. Si jamais Binding of Isaac, A Link to the Past et Stardew Valley sont des jeux qui vous allument, Moonlighter sera un MUST pour vous. Donjons à la Isaac, combat et arsenal à la Zelda dans une ambiance d’un village coloré rempli de marchands… tout est là pour vous rendre accroché à ce jeu!

Suggestions de Pier-Luc

4. The Messenger (PC, Nintendo Switch)

Je pense que le jeu de Sabotage Studios a été l’une des vedettes de ce PAX 2018, et c’est pleinement mérité. J’avais entendu le buzz, et j’avais donc hâte de voir si The Messenger était à la hauteur. C’est d’ailleurs le premier jeu que j’ai essayé dès que je suis arrivé à PAX. Et laissez-moi vous dire: The Messenger tient toutes ses promesses. Un jeu rétro, mais qui tente d’aller plus loin que ses prédécesseurs plutôt que de se reposer sur la simple nostalgie, je n’en peux plus d’attendre la sortie de ce produit québécois.


5. Fight Knight (PC, PS4)

Définitivement ma surprise de PAX. Je n’avais jamais même entendu parler de ce jeu, et, caché derrière deux télévisions plus grosses, on ne peut même pas dire qu’il était mis en évidence. Pourtant, Fight Knight a réussi à attirer mon attention et celle de nombreux autres passants avec ses graphismes tout à fait uniques.

Et heureusement, le gameplay semble être tout aussi unique. Un jeu de combat à la première personne, jumelé à de l’exploration de donjon, je n’ai jamais joué à quelque chose de tout à fait semblable.


6.Donut County (PC, iOS, PS4)

J’ai toujours eu une faiblesse pour Katamari Damacy. Oui, c’est un jeu un peu stupide, ça n’a pas une durée de vie énorme, mais il y a quelque chose d’infiniment relaxant et amusant à la fois de voir son Katamari grossir de plus en plus et tout détruire.

Donut County est dans la même veine, sauf qu’au lieu d’une boule qui attire tout, c’est un trou qui avale tout. Et voilà. Sinon, on retrouve le même sens de l’humour décalé, les mêmes graphismes naïfs, et de ce que j’ai pu essayer, le même plaisir simple.

Ce que j’ai hâte.

Suggestions de Pierre Gabriel

7.Rumu (PC, Mac)

Dans la section dédiée aux jeux indépendants australiens, il y avait une drôle de machine qui siégeait entre deux écrans. Une sorte d'appareil pour ramasser la poussière, répondant au nom de Rumu. Rumu, c'est le nom du protagoniste du jeu éponyme. Le jeu qui m'a probablement le plus marqué par son esthétique et sa vocation narrative.

Rumu, c'est avant tout un point n' click. D'une simplicité troublante, certes, mais c'est ce qui permet de tourner l'attention vers les dialogues et la voix de Sabrina, l'intelligence artificielle qui accompagnera la plupart des taches quotidiennes de l'aspirateur Rumu. Le studio Robot House a réussi à insuffler la vie aux deux intelligences artificielles, à leur donner une profondeur toute humaine tout en conservant leur froideur purement technologique. Ne serait-ce que dans le démo, amour, espoir, tristesse et déception étaient abordés sans clichés, avec doigté. Dans une touche empreinte d'humanité.

8.Overland (PC, Mac, Linux)

Overland, c'est la petite surprise dont j'ignore encore si elle se révèlera bonne. Développé par Finji, il s'agit d'un jeu d'allure conventionnel du type stratégie tour par tour. Dans un décor post-apocalyptique où des extra-terrestres se promènent et chassent tout ce qui bouge, vos quelques personnages doivent se déplacer et réussir à survivre.

Un jeu qui met de l'avant non pas des mécaniques de combat poussées - ou du moins dans la démo ! Plutôt, il s'agit d'une expérience de survie tour par tour dans un univers procédural. Les ennemis sont plus nombreux et plus forts que vos personnages : il vous faut fuir au lieu de combattre. En tuant un ennemi, celui appelle plusieurs renforts. Cela faisait longtemps que je n'avais pas eu besoin de bien calculer mes mouvements pour assurer la réussite de ma mission.

9. Death Coming (PC, iOS, Android)

Dans la catégorie « Peux-tu bien me dire pourquoi personne n'avait pensé à ça avant ? », Death Coming, du studio chinois NEXT STUDIO remporte la palme. Vous êtes mort, mais la Mort, cette faucheuse à la personnalité flamboyante, décide de vous donner un job. Affublé du nom de Junior, vous devez plaire à votre nouveau chef en lui prouvant que vous pouvez tuer le plus de monde sur la carte en un minimum d'action. Les plantes sur les balcons, les fils électriques, les chiens endormis. Tout devient une façon inusitée d'accomplir vos sombres desseins.

Style minimaliste en 2D pixelisé, en vue isométrique. Ça se prête particulièrement bien au transport en commun. Ce qui est particulièrement sympa? Le jeu est déjà sorti depuis novembre 2017!

Suggestions de Martin Sauvé, notre photographe

10. Rend (PC)

Des vétérans de Blizzard qui ont travaillé sur l'original de World of Warcraft nous concocte une production TRÈS impressionante. Un jeu open world de survie dans un univers de fantasy. Il faut chasser, se créer des alliances, construire des villages foritifiés, assiéger des camps ennemis. Dans l'ère des jeux battle royale, Rend promet d'apporter un meilleur sens au concept de la survie de groupe.

11. Mage Quit (PC)

Imaginez un Magicka en arène. 10 joueurs doivent survivre en faisant des sorts complètement fous. Aussi simple que ça. Un jeu de party très prometteur.

12. Pixel Ripped 1989 (PS VR)

C'est avec le VR qu'on vous suggère ici le jeu dans le jeu. On vous relance en 1989 ou vous pourrez jouer au Game Boy pendant les heures de classes... mais on dirait bien que le monde des jeux classiques vont envahir votre réalité!

Catégories
À venirActualitésJeux

Rédacteur, linguiste et étudiant à la maîtrise en traductologie, il oriente son regard vers les impacts sociaux et culturels des jeux.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet