Minit – La minute de gloire

Dans la catégorie des mécaniques tout à fait géniales, voici un jeu dans lequel vous mourez chaque minute. Est-ce Super Meat Boy? Celeste? Moi à Call of Duty? Non! C’est Minit, de Kitty Calis, Jan Willem Nijman, Jukio Kallio et Dominik Johann, publié par Devolver Digital.

Une fois que le personnage s’empare d’une épée maudite, un chrono apparaît dans le haut de l’écran. Une fois qu’il atteint zéro, c’est fini, vous mourez et retournez au point de départ. L’astuce, c’est que les objets ou améliorations que vous obtiendrez lors de vos nombreuses minutes restent avec vous pour toujours.

Le gameplay consiste donc des «runs» successives d’une minute, qui doivent toutes être utiles. Lorsqu’on y joue, on se retrouve à planifier la prochaine minute. Servira-t-elle à explorer? À résoudre un puzzle? À écouter le dialogue interminable d’un personnage?

On le compare beaucoup à The Legend of Zelda (le premier sur NES) pour sa vue de dessus, la carte séparée en écrans distincts et son combat à l’épée. Quant à moi, il a plus en commun avec un jeu d’aventure point and clic; on parcourt la carte, on repère les casse-têtes à résoudre, on tente de deviner l’objet qui nous manque, et on y retourne une fois qu’on est mieux équipé.

Autre détail important : cinq bâtiments spéciaux sont des genres de checkpoint. Une fois atteints, ils deviennent votre nouveau point de départ. C’est tout à fait nécessaire, puisque le monde relativement grand de Minit demande plus qu’une minute de marche pour se rendre d’un point à l’autre.

Chaque seconde compte

Lorsque j’ai terminé ma première session de jeu (qui était beaucoup trop longue puisque je n’étais pas capable de décrocher), j’ai réalisé que j’étais en train de naviguer sur le web super rapidement, comme si j’avais été moi-même touché de la malédiction. Quand un jeu vous fait le «tetris effect», c’est un signe qu’il a réussi à vous captiver.

J’ai mis 116 «minit» pour terminer le jeu. Rassurez-vous, je n’ai débloqué qu’un maigre 50 % d’objets, et ceux qui restent me demanderaient énormément de temps. Pour ajouter de la durée de vie, un mode «second run» vous offre le défi de recommencer le jeu, cette fois avec uniquement 40 secondes par vie! Si ce n’est pas assez pour vous, un trophée/achievement vous demande de compléter le jeu en 25 vies seulement! En gros, Minit est peut-être court par design, mais sa valeur de rejouabilité est amplement suffisante pour justifier son prix de 10 $.

Je dois vous avouer que ses visuels monochromes m’ont rebuté lorsque les premières images ont été dévoilées. Je m’attendais à un jeu simple, à la Zelda 2D, peut-être même rogue-like. C’est lorsque j’ai appris sa mécanique de jeu qu’il m’a immédiatement intéressé. Au final, j’ai compris qu’un jeu rapide comme celui-ci doit absolument avoir des graphismes minimalistes pour que tout soit clair en un coup d’œil. Si ça se trouve, ça lui donne même de la personnalité, le distinguant de tous les autres jeux en pixel art.

Même sa trame sonore se démarque, s’éloignant un tantinet du traditionnel chiptune, tout en restant clairement inspirée par les bons vieux classiques.

Parfait pour mobile et console portable?

Ironiquement, même si sa mécanique est composée de micro-parties, je ne crois pas que le mobile ou la Switch soit la meilleur façon de profiter de Minit. C’est exactement l’inverse : de longues sessions de jeu permettent de mémoriser les lieux importants et de faire le lien entre les objets et les casse-têtes à résoudre. Il est donc inutile d’attendre un port Switch ou mobile. Minit est présentement disponible sur PlayStation 4, Xbox One, et PC, Mac, Linux via Steam.

Dans les petits pots les meilleurs onguents
8.5
Dans les petits pots les meilleurs onguents

Encore un de ces jeux indies qui nous prend totalement par surprise et qui nous éblouit par leur génie; une mécanique simple qui change tout, un univers attachant, une aventure inoubliable.

Les plus
  • Mécanique géniale qui est reflétée dans chaque décision créative
  • On reste scotché à l’écran jusqu’à la fin
Les moins
  • Casse-têtes parfois simples, mais étant donné qu’on a minute pour y réfléchir…
  • 8.5
Catégories
CritiquesMicrosoftPC / MACPlaystation

C’est un gamer, fan de science-fiction, de BD, de jeux de société et de musique électronique. Bref, un geek. Rédacteur depuis 2008, il adore partir à la recherche de jeux uniques, peu importe leurs dates de sortie ou leurs pays d’origine.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet