E3 2018 : pas de loot box en thème principal chez EA

Ça y est, le coup d’envoi des conférences pré-E3 est enfin donné! C’est une nouvelle fois Electronic Arts qui ouvre le bal, et c’est tant mieux, car c’est souvent la conférence la moins passionnante du festival. 2018 ne semble pas vraiment déroger à la règle, avec beaucoup de grandiloquence, peu de gameplay, et quelques malaises qui nous font cocher quelques cases du bingo de l’E3. Cependant, s’il y a une info à retenir en dehors des multiples trailers d’Anthem, c’est peut-être l’annonce d’un abonnement similaire à ce que propose Microsoft avec son Game Pass, appelé sobrement EA Origin Access Premier. Petit tour d’horizon de ce que EA avait à nous mettre sous la dent.

Battlefield V, sans loot box ni conservateurs

L’annonce avait déjà été faite, mais c’est devenu un tel argument marketing qu’ils se devaient d’en remettre une couche, le prochain Battlefield n’aura ni loot box, ni passe saisonnière. Ce qui est en soi une bonne nouvelle, tant les DLC ont tendance à diviser les communautés en ligne et rallonger les files d’attente. C’est juste triste que le “Loot box free” en soit devenu un argument de vente. Et histoire d’en rajouter, l’annonce d’un mode Royale tire la première cartouche du compteur BR qui sera le fil rouge de l’E3 2018, et qui devrait agiter les paris du nombre de jeux proposant ce mode. Sauter à travers les fenêtres, Construire des fortifications (coucou Rainbow Six et Fortnite), possibilité de déplacer à loisir les batteries d’artillerie, ce nouvel opus devrait quand même apporter quelques nouveautés sans vraiment partir bien loin d’un BF One sauce seconde Guerre Mondiale. Les DLC payants en moins, youpi.

La ligue du champion des jeux de sport

Évidemment, on aura eu notre livraison annuelle des jeux de sport : FIFA 19 proposera pour la première fois la Ligue des Champions, à savoir la célèbre compétition européenne par clubs qui était dans l’escarcelle de Konami depuis 10 ans. Un gameplay revu et corrigé avec les retours de la communauté et des joueurs professionnels, ô surprise, sans toutefois montrer la moindre image de jeu, pour une sortie datée au 28 septembre prochain. Et pour fêter tout ça, une démo gratuite de FIFA 18 sur toutes les plateformes.
À peu près le même plan de jeu pour Madden, qui revient sur PC après dix ans d’absence, on fait monter le champion esports en titre avec sa belle ceinture, symbole bien connu des amateurs de boxe football (?), et on envoie un petit trailer pour NBA Live 19. La boucle est bouclée. Hein? NHL 19? ‘Connaît pas.

EA sur son petit nuage

Au rayon Origin, c’est le CEO de la compagnie Andrew Wilson qui est venu nous vanter l’avenir du jeu vidéo, à savoir le jeu en streaming, qui devrait un jour s’en venir sur Origin. D’ici ce merveilleux (?) destin, c’est le EA Origin Access Premier qui a été révélé, donnant accès aux futurs nouveaux titres 5 jours à l’avance, ainsi qu’au EA Vault. Bref, on s’aligne sur la concurrence, du moins celle de Microsoft et son Game Pass. En fin de compte, c’est donc Sony qui se retrouve à la traîne avec son PS Plus. Seul bémol, le tarif sera de 15 USD par mois, 100 USD pour un an, soit de loin le plus onéreux de la triplette. Lancement quelque part, dans une galaxie estivale proche de chez vous.

Battlefront II : “we didn’t get it quite right”, qu’il disait

Parlant de galaxie, les amateurs de Star Wars ont eu leur lot de nouvelles également. On est en opération sauvetage après la fameuse débâcle des loot boxes, et le nouveau contenu proposé ratisse large. On rebondit sur Solo, propose de nouveaux modes de jeu, et on ira chercher dans la guerre des clônes. Le titre du prochain jeu développé par Respawn a également été sobrement annoncé, Star Wars Jedi Fallen Order, et se situera dans l’époque entre les épisodes III et IV. Que la force d’attendre soit avec vous, sortie fin d’année 2019, et pas un visuel à se mettre sous le sabre laser.

De l’indie et du mobile pour aller au plus large

Au final, les seules séquences de gameplay ouvertes étaient du côté des productions plus modestes. Un Unravel 2 en coop qui semble charmant, joué sur scène, suivi d’un Sea of Solitude à la direction artistique aussi originale que son gameplay est mystérieux.

Le moment “esports” nous aura pris une fois de plus par surprise : là ou EA nous avait fait du mal avec son commentaire sportif de Battlefront II en 2017, c’est avec la confirmation du déterrage de la licence Command & Conquer sur mobile, C&C Rivals, qu’il aura fallu supporter une partie jouée et commentée en temps réel par des professionnels issus de Starcraft II. C&C Rivals ressemble à s’y méprendre dans ses mécaniques à un Clash Royale ou encore un Miniguns, petit jeu développé à Montréal. Sa seule différence majeure est le contrôle de chaque unité sur le champ de bataille. Ce qu’on appelle une révolution, chez EA.

 

Anthem, la bouée de sauvetage de BioWare?

On vous garde le meilleur pour la fin, le titre de BioWare que tout le monde attend au tournant, ou presque. Après un trailer alléchant, quoique révélant un titre manquant un peu de personnalité dans sa direction artistique, on aura enfin eu droit à quelques séquences de jeu. “Pas vraiment un MMO, pas vraiment un jeu multijoueur”, selon l’un des développeurs invité sur scène pour l’entrevue scriptée, on reste pas mal dans le flou sur ce que sera concrètement Anthem. En apparence, on jurerait voir un Destiny avec un jetpack, mais la promesse d’une grande composante narrative, marque de fabrique du studio est faite, tout comme un monde évolutif, et une grande flexibilité dans le jeu coop. Quatre types de combinaisons définiront vos compétences, et les microtransactions cosmétiques seront là pour prendre soin de votre portefeuille. Mais bien entendu, pas de loot box à l’horizon (hourra!).
Ce qui est certain, c’est qu’il devrait visuellement décrocher quelques mâchoires, et quelques cartes graphiques un peu trop vieilles pour ces folies. Rendez-vous le 22 février 2019 pour en avoir le coeur net.

Vous l'aurez compris, rien de bien époustouflant pour cette première conférence. On remarquera que EA a visiblement retiré l'échelle de la piscine des Sims, qui n'ont pas eu l'honneur d'être évoqué sur scène. La séquence sportive a été relativement tronquée, pour notre plus grand bien, et EA tente de mitiger les dégâts subis par Battlefront II. On vous promet, moins de loot box, plus d'abonnement.

 

Catégories
E3
Tombé dans la NES quand il était petit, c'est un fan de jeux vidéo depuis l'enfance. Console, puis PC, c'est l'avènement d'internet qui scellera sa passion pour le jeu en ligne. FPS, STR, MOBA, un café, l'addition, tout l’intéresse, et il suit avec attention la scène pro à travers le monde. Au diapason de ses origines, il trouve son inspiration au sein d'une organisation secrète: #FrenchWhine.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet