Un tour de (vraie) voiture de course pour souligner The Crew 2

Je savais qu’Ubisoft avait invité journalistes, youtubers et influenceurs à les rejoindre devant leurs bureaux pour embarquer dans une navette qui nous amènerait vers Mirabel, et que c’était pour souligner la sortie prochaine de The Crew 2, mais mis à part cela, j’en savais assez peu.

J’ai donc embarqué dans la navette, qui nous a amené à ICar, à Mirabel. En s’engageant dans le stationnement, tout le monde a compris : on va faire du go-kart, non? Non. Ubisoft nous réservait une plus grosse surprise que ça.

The Crew 2 en test sur piste

Mais avant tout, on nous a amené dans une pièce où était disposée une rangée d’écrans et de consoles Xbox pour essayer le nouveau jeu de Ubisoft Ivory Tower. Comme dans le premier opus, on met beaucoup l’accent sur la nature open world du jeu. On a en effet recréé les États-Unis dans toute leur immensité. Évidemment, vous comprendrez que ce n’est pas une reconstitution 1:1 (n’essayez pas de trouver le AirBnb où vous avez séjourné lors de vos vacances à Chicago en 2015), mais l’envergure est tout de même impressionnante. Les développeurs nous ont d’ailleurs fait remarquer que faire la traversée New York - Los Angeles, même avec le véhicule le plus rapide, risque de vous prendre plus d’une heure.

Par contre, l’élément distinctif de cette suite, c’est la variété des véhicules disponibles. On vous invite à devenir le « pilote des pilotes », en maîtrisant la course urbaine et sur circuit, mais également la course hors-piste en moto, et même la course en bateau et en avion!

Les voitures et les motos se contrôlent bien, selon les segments que j’ai pu tester. Les segments en bateau étaient également plutôt agréables, même si parfois la largeur des circuits pouvait rendre les courses un peu monotones.

Par contre, je n’ai pas été séduit par la prise en main des avions. Évidemment, The Crew 2 se veut davantage jeu d’arcade que simulation, mais je ne sentais pas de poids à mon avion. On aurait dit qu’il tenait en l’air magiquement. Ajoutez à ça une caméra qui suit parfois d’un peu trop près (surtout quand on vole dans des environnements chargés comme en ville), et je ne peux pas dire que j’ai particulièrement hâte de refaire des courses d’avion.

Heureusement, The Crew 2 a été conçu avec l’idée de la liberté en avant-plan. Ainsi, pour progresser dans le jeu, vous devez gagner plus de followers, que ce soit en gagnant des courses ou en exécutant des manoeuvres spectaculaires. Vous pouvez toutefois gagner ces followers avec le type de course qui vous plaît. Ainsi, si vous n’en avez que pour le drift, vous pourriez très bien décider de ne faire que du drift, et ignorer le reste des disciplines.

La surprise

Après avoir essayé The Crew 2, on nous a fait descendre sur la (vraie) piste de course d’Icar pour nous annoncer la surprise : nous allions pouvoir faire de vrais tours de piste avec la voiture de notre choix, soit une Lamborghini Gallardo ou une Nissan GT-R.

Sous les conseils de notre instructeur, j’ai opté pour la Nissan GT-R (il m’a dit que c’était moins flasheux mais plus puissant). Je ne vous mentirai pas : avant d’embarquer, j’étais terrifié. Je ne suis pas « un gars de char ». Mes moyens de transport habituels sont l’autobus et quêter des lifts à ma blonde.

Un geek terrifié par la vraie vie

Finalement, j’ai fait un tour de piste, les contrôles sont beaucoup trop sensibles et je n’ai pas pu faire « Reset» après avoir embouti un mur, je pense que la course a crashé, 0/10.

...Évidemment, je blague. Puisqu’on était dans la vraie vie, j’ai été prudent (mais pas trop quand même, il faut s’amuser aussi. On a beau faire des jeux de course de plus en plus réaliste, il n’y a encore rien qui peut reproduire la sensation d’écraser dans le fond de son siège quand on met l’accélérateur dans le fond.

Et pour répondre à la question que tous se posent, non, contrairement à ce qui arrive dans The Crew 2, mon auto ne s’est pas transformée en avion à mi-parcours.

 

Catégories
Actualités
La première vidéo de Pier-Luc, c'est lui, à l'âge de 3 ans, qui joue à Duck Hunt avec le gros fusil orange. Il les a pwn 360 NO SCOPE. Depuis, il passe beaucoup (trop) de temps à jouer à des jeux, que ce soit sur Android, 3DS, Wii U (oui, il est l'une des six personnes à avoir acheté une Wii U) ou PS4. Il ne joue pas beaucoup à l'ordinateur, sauf pour les fois où il télécharge des émulateurs pour jouer à de vieux classiques (des jeux qu'il possède, bien sûr). Quand il ne joue pas, il écoute la WWE, il lit ou bien il tente de faire avancer sa carrière en humour. Mais soyons honnêtes, il passe surtout son temps à jouer.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet