Survive! Mr.Cube : s’initier aux rogue-lites

Survive! Mr. Cube nous arrive depuis la Corée du Sud. Un titre Indie au sein du studio d’envergure Intragames qui se lance, pour la première fois, dans le développement de jeux à l’international.

Découvrir des petites perles Indie à l’international est un passe-temps que j’apprécie particulièrement. On y découvre des surprises, des mélanges culturels ou des points de vue étonnants. Alors, quand un studio habitué à aider à la localisation de jeux triple A nous offre un jeu Indie développé par un petit département de trois personnes, il y a de quoi à être curieux et intrigué.

Je suis tombé récemment sur Survive! Mr. Cube, du studio Intragames, spécialisé dans la localisation de titres d’Ubisoft, de Nippon Ichi Software et de Bandai Namco en Corée du Sud. Le 26 avril dernier, le jeu était lancé sur Playstation 4, avec une sortie prochaine pour la Nintendo Switch. Dans un univers fantastique rogue-lite, le studio coréen nous propose d’incarner un intriguant personnage cubique. Objectif ? Sortir de l’univers dans lequel il est enfermé, en affrontant des monstres à la recherche d’une porte de sortie.

Vivre. Mourir. Répéter.

Les prémisses sont rapidement expliquées : Mr. Cube est coincé dans un monde 3D, d’inspiration rétro avec des voxels, qu’il ne connaît absolument pas après avoir pris une pilule qu’on lui avait proposée. Projeté dans un univers fantastique avec la Mort qui rôde aux côtés d’un curieux portail, armé de son seul courage - ou peut-être d’une épée si vous êtes chanceux -, notre personnage en cube s’avance dans le portail et y découvre une forêt obscure et embrumée. Tout est procédural dans cet univers : les zones changent, tout comme le design du personnage lorsqu’il tombe au combat.

Le jeu est d’une simplicité presque alarmante : vous devez trouver et détruire des tours avec les armes que vous trouvez en chemin. Ces tours renferment des portails vous permettant de changer de zone dans la carte de la région, laquelle est un 5 X 5 pratique. En les détruisant, votre objectif est de trouver le portail qui vous permet de quitter la région pour celle d’après, et ainsi de suite jusqu’à terminer le jeu. Facile ? Pas tout à fait.

Rapidement, vous vous faites abattre par des créatures plus fortes que vous. Vous retournez au point de départ, avec rien d’autre que l’argent accumulé et un personnage cette fois-ci un peu différent. La Mort vous y attend et joue le rôle du marchand, vous donnant des objets et bonus susceptibles de vous aider durant votre périple. Et ainsi de suite, ad vitam jusqu’à ce que le jeu soit terminé.

Simplicité, quand tu nous tiens

Dans ce curieux dédale, toutefois, on se rend compte assez rapidement que la profondeur du titre est rapidement atteinte. Bien qu’il soit impossible de sauvegarder en cours de route, le jeu se révèle simple, bien qu’efficace. Une sorte de jeu, pourrait-on croire, qui serait en bêta ou qui manquerait de profondeur pour être reconnu comme tel. En fait, c’est là réellement le problème du titre. Est-ce que cette apparente facilité, lorsque comparée à d’autres titres comme Rogue Legacy, vaut la peine qu’on investisse temps et argent ?

[Survive! Mr.Cube est] une petite perle éphémère qui nous ramène à quelque chose de simple, quelque chose qui ne nous prend pas la tête et qui nous divertit malgré tout par son charme, ses couleurs, son ambiance.

Un petit tour dans le menu des trophées de la Playstation 4 nous montre qu’il est possible de faire le Platinum en quelques heures à peine. Nul besoin de terminer le jeu, d’ailleurs, pour l’obtenir. L’expérience ludique, vraisemblablement, ne semble pas du tout être du côté de la difficulté ou de la complexité des mécaniques. En quelque sorte, le jeu se présente - et la présentation globale du jeu abonde en ce sens - comme une initiation aux rogue-lites, ou plus encore comme un jeu facile d’accès, aux mécaniques simples mais réfléchies, qui pourrait convenir aux nouveaux joueurs et joueuses.

Là où des experts et expertes aguerries seraient prêtes à s’investir dans Rogue Legacy, il sera davantage intéressant de suggérer aux néophytes d’essayer Survive Mr. Cube. Le visuel, simple et épuré, facilite la prise en main, sans sang ni aucune violence graphique. Certes on tappe des ennemis, mais sans le caractère brutal d’une épée qui est assénée.

Survive! Mr. Cube_20180405111215

Un jeu destiné à un public cible : les jeunes et les nouveaux joueurs et joueuses

Il faudrait voir cet univers cubique, comme une initiation aux rogue-lites et au jeu vidéo.. Survive ! Mr.Cube devient alors un bon jeu pour initier les nouveaux joueurs et joueuses. Tout semble à croire que chaque élément a été développé dans cette optique; et c’est sans doute la caractéristique est à la fois sa force et sa faiblesse. Une petite perle éphémère qui nous ramène à quelque chose de simple, quelque chose qui ne nous prend pas la tête et qui nous divertit malgré tout par son charme, ses couleurs, son ambiance.

Mais on sent derrière ce titre un potentiel inexploité qui, je l’espère, pourrait mener à des jeux plus aboutis dans le futur et avec un public cible plus habitué aux jeux vidéo en général, et avec un challenge approprié.

Survive! Mr.Cube est à un titre attirant qui saura charmer les nouveaux joueurs et qui laisse entrevoir un potentiel inexploité. Un potentiel que nous pourrons découvrir, je l’espère, dans les prochains titres du studio qui sont prévus, sous toutes réserves d’ici la fin de l’année, dont un Action-RPG et trois jeux fantastiques d’aventure.

Catégories
CritiquesPlaystation
Rédacteur, linguiste et étudiant à la maîtrise en traductologie, il oriente son regard vers les impacts sociaux et culturels des jeux.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet