DJ Sony lance ses remix!

Texte FB/Twitter: Sony est en train de transformer l'industrie du jeu vidéo en copie de l’industrie de la musique en remixant beaucoup d’anciens jeux cette année. Les avez-vous tous vus? Lequel attendez-vous avec impatience? Est-ce que tous les jeux remasterisés valent la peine?

À une certaine époque, quand les compagnies de jeux vidéo nous offraient un produit, ce dernier était unique et n’était jamais remasterisé sur la même console. Depuis quelques années, surtout à cause de l’évolution du HD et du UHD/4k, les jeux sont remasterisés plus rapidement que par le passé. Sony, grâce à sa grande longévité dans le domaine, est en train de passer maître dans l’art de remixer ses anciens titres.

Le passé garant de l’avenir

Seulement en 2017, Sony a gâté ses joueurs les plus fidèles et les plus âgés en remasterisant plusieurs classiques. Crash Bandicoot et Spyro The Dragon ont notamment subi une cure de rajeunissement qui permet à une nouvelle communauté de joueurs de savourer le défi que représentent ces jeux de plateforme tout en permettant aux plus vieux de les présenter à leurs enfants.

Ensuite, ils nous ont fait saliver en annonçant des remakes de MediEvil, Shadow of the Colossus, Final Fantasy VII, Resident Evil 2 ou encore Secret of Mana. Ce sont certainement de grands classiques et je ne remets pas en doute la validité de ces remakes. Je crois fermement que plusieurs jeux méritent des remakes et clairement ces titres méritaient un retour à l’avant scène. Par contre, ma curiosité intellectuelle me pousse à me demander quels seront les prochains jeux à être remasterisés? Y aurait-il eu d’autres jeux qui auraient pu passer avant ceux-ci? Je lance la question.

Ceux dont nous aurons enfin des suites

Comme la patience est une vertue, enfin vous aurez droit à Kingdom Hearts 3, Shenmue 3, Beyond Good and Evil 2, Red Dead Redemption 2 et The Last of Us 2 d’ici la fin de vos jours. Plus sérieusement, après avoir été repoussés aussi souvent, ces jeux verront enfin le jour en 2018 si tout va bien, 2019 si on est chanceux et plus tard si Sony souhaite toujours nous faire languir. Aussi, il y a toujours les dates indéterminées avec une approximation tellement vague que nous doutons réellement que le projet verra le jour. Une chance que God of War 4 est enfin arrivé pour nous montrer que notre patience n’est pas vaine.

 

Est-ce abuser de sa propre popularité?

En tenant compte de Heavy Rain et The Last of Us qui ont connu des adaptations sur de nouvelles consoles dans un temps record, Sony se fait un malin plaisir de toujours se retrouver dans nos poches. Il faut être bien franc, avec les remasters successifs, les suites de jeu, les DLC, la PSVR, etc., les concepteurs verront qu’il est malsain à la longue de toujours abuser de la naïveté des joueurs qui ne cherchent qu’à vivre une expérience agréable à travers chaque jeu.

Personnellement, je commence à penser que l’on nous prend pour des portefeuilles ambulants qui n’attendent que le prochain produit plein prix pour courir au magasin. À force de toujours nous faire prendre pour des cons, il n’est pas impossible que nous délaissions Sony et les autres grands de ce monde pour nous tourner vers les entreprises qui font des jeux pour la même raison que nous jouons : le plaisir. Ce n’est pas pour rien que les compagnies de jeux vidéo indépendantes se démarquent de plus en plus.

 

David contre Goliath (wow un beau cliché)

Disons que les compagnies indépendantes sont David et que Sony et ses principaux compétiteurs sont Goliath. Même si Goliath détient 90% du marché, à force de se vautrer dans sa complaisance, le peuple se tournera vers un nouveau meneur : David.

Nous avons la chance de pouvoir obtenir des produits complets et sans défauts de la part des compagnies indépendantes tandis que les géants de l’industrie nous garochent des produits qu’ils vont patcher petit peu par petit peu. Avant qu’internet ne soit nécessaire à notre vie, nous vivions et nous gamions aussi. Si un jeu de Snes avait un problème, nous appelions ça un glitch et ça devenait un défi de tenter de le reproduire, du moins seulement si c’était à notre avantage.

C’est malheureux que derrière les milliards que les industries de jeux vidéo reçoivent par année, ils ont oublié le joueur derrière la manette et le clavier et ont créé le pont directement au portefeuille...

 

De triple A en déception

Qu’on ne le veuille ou non, les Triples A de Sony sont souvent des incontournables, mais en 2018, la compagnie me pousse vers le PC Gaming, car c’est l’une des années les moins intéressantes de mon point de vue. Certes, le tour de force de récupérer des titres comme Harvest Moon et Monster Hunter fait un grand bien, mais pour l’instant 2018 me laisse sur ma faim. Sans compter les titres exclusifs dont j’attends les suites en Amérique du Nord (Trails of Cold Steel 3 et 4 par exemple), je délaisse mon PS4 lentement parce que les jeux qu’on me présente ne sont plus à la hauteur de ce que l’on m’offrait par le passé. Est-ce moi qui ait changé? Est-ce parce que les studios indépendants ont dépassés mes attentes? Ou est-ce parce que Sony et ses collaborateurs ont peur d’aller dans les nouveautés?

Sources de retour

En étant un gamer passionné, je me permets de questionner ce retour aux sources. À l’époque, Sony était reconnu comme étant maître dans beaucoup de styles de jeux. L’époque où les meilleurs jeux de courses et les meilleurs RPG étaient exclusifs à Sony est révolue. Au prix que je paye ma PS4 et mes jeux, je ne veux pas seulement un retour aux sources, je veux des jeux de qualité qui prendront toute mon attention. De plus, je ne veux pas seulement des jeux qui vont me demander de m’abonner au PS+, car le mode à un seul joueur est tellement court qu’en 10 heures j’ai tout terminé. Ça me fait mal au coeur de te le dire, mais Sony, tu as perdu ton avance et si tu continues comme ça, tu vas me perdre aussi.

Catégories
Opinion
Natif de St-Valère et bachelier en linguistique depuis 2015, je me suis toujours intéressé au domaine des jeux vidéo. J'adore tous les types de jeux, ma seule condition: avoir du plaisir à jouer. Je me spécialise en RPG, en jeux de sports et en licences oubliées.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet