Dream Alone: Dormez-vous vraiment seuls?

Après avoir testé Dream Alone de WarSaw Games, j’ai compris que ma réussite dans les jeux de plateforme dépendait bien plus que seulement de mon talent. Je devais penser comme un Jigsaw et calculer les sauts les plus simples afin de survivre. Présenté avec un visuel à la Tim Burton et étant aussi punitif que Super Meat Boy, laissez-vous emporter par la difficulté de Dream Alone.

Toujours se sentir observé

Comme tous les bons plateformers, vous devez courir et sauter pour éviter les obstacles. Dans votre périple pour rencontrer la mort (littéralement), vous obtiendrez des pouvoirs comme celui de vous plonger dans un univers parallèle qui pourra, entre autre, vous débloquer des chemins afin de pouvoir poursuivre votre aventure.

Visuellement en noir et blanc, Dream Alone vous empêche de vous sentir seul. À moins que le clignement de vos yeux soit spécial, vous verrez que quelqu’un ou quelque chose vous observe tout au long de votre aventure. Qui? Vous le verrez bien assez tôt.

La chance n’a pas sa place

Étant très punitif, Dream Alone ne laisse pas place à la chance. Chacun de vos coups et de vos mouvements doit être calculé afin de réussir les niveaux qui sont d’une longueur appréciable. Avec des checkpoints soigneusement choisis, vous recommencerez des portions de tableau encore et encore jusqu’à ce que vous ayez suffisamment appris de vos erreurs. Juste pour le mentionner, je suis mort 50 fois dans les 10 premières minutes de jeu. Ce fut toute une expérience.

Tim, Jack, Sleepy Hollow et tous les autres

L’un des éléments les plus accrocheurs de Dream Alone est son aspect visuel. Jouant avec un nombre limité de couleurs, les artistes qui ont conçu ce jeu ont réussi un excellent travail. Passant du noir, blanc et gris aux teintes de rouge pour le monde parallèle, chaque trait semble aussi précis que les oeuvres de Tim Burton. Je ne fais pas la comparaison à la légère, car Burton est reconnu pour un perfectionnisme et une minutie légendaire, alors pour que je pousse cette comparaison, c’est que l’équipe de WarSaw Games a réussi là où beaucoup ont échoué.

Très efficace

Pour la majorité des joueurs, Dream Alone sera un bon divertissement qui demande le dépassement de soi. Globalement, il est agréable à jouer et permet aux joueurs occasionnels de se mesurer à un univers glauque, mais attrayant. Ne manquez pas la chance de l’essayer!

 

Catégories
AperçusCritiquesPC / MAC
Natif de St-Valère et bachelier en linguistique depuis 2015, je me suis toujours intéressé au domaine des jeux vidéo. J'adore tous les types de jeux, ma seule condition: avoir du plaisir à jouer. Je me spécialise en RPG, en jeux de sports et en licences oubliées.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet