Overcooked! 2 : retour aux fourneaux

Sorti en 2016, Overcooked! est un jeu vidéo issu des développeurs indépendants Ghost Town Games qui avait créé la surprise en proposant un gameplay multijoueur coopératif frénétique… dans une cuisine.

Version testée: Steam (fournie par l’éditeur)

Jeu disponible sur Steam, PS4, Xbox One, Nintendo Switch.

Prix en version digitale: 29$ sur Steam, 25$ sur PS4 ou Xbox One, 28$ sur Switch.

Prix en version boite: 40$ sur PS4 ou Xbox One, 50$ sur Switch.

(Je ne comprends pas la disparité de prix)

 

Overcooked! a obtenu un succès critique et financier suffisant pour justifier une suiteToujours publié par Team 17, et 2 ans plus tard, retournons aux fourneaux pour voir si la recette opère toujours.

Avant toute chose, si vous n’avez pas joué au premier épisode, lisez la critique liée au-dessus. Le concept est strictement le même : 1 à 4 joueurs dirigent des chefs qui doivent concocter des plats dans des cuisines et environnements farfelus.

La nouveauté principale de cet épisode est surtout le mode en ligne.

Le jeu se compose de 3 modes de jeux :

  • Histoire : vous apprenez les rouages du jeu, débloquez des personnages  et découvrez chacun des niveaux
  • Arcade: vous coopérez avec vos amis dans des niveaux choisis aléatoirement.
  • Versus: vous affrontez vos amis dans les niveaux choisis aléatoirement.

Néanmoins seul Arcade et Versus sont jouables en ligne, en partie publique et privé.

Soyons clair dès le début, Overcooked! 2 tout comme son prédécesseur est un jeu multijoueur, et je dirais même qu’il est pensé pour des parties à 4 joueurs. Mes tentatives à 1, 2 ou 3 joueurs se révèlent frustrantes.

À un joueur comme dans l’épisode 1, on alterne entre 2 personnages avec un bouton.

Et rien ne change dans les niveaux en fonction du nombre de joueurs, sauf erreur de ma part, le temps imparti pour exécuter les recettes, les recettes et ingrédients sont les mêmes. Heureusement les scores à atteindre s’adaptent au nombre de joueurs.

Les graphismes n’ont pas changé non plus, le style simpliste cartoonesque est de retour, et si vous ne connaissez pas les jeux, je peux vous montrer des captures d’écran de l’un des 2 épisodes sans que vous puissiez faire la différence.

J’ai très peu joué au 1, et ce second épisode ne semble pas en tenir compte.

Au lieu de guider les éventuels nouveaux joueurs comme moi vers chacune des mécaniques, il cumule des erreurs en imaginant que tout est compris par les joueurs :

  • Il y a un seul niveau de didacticiel;
  • Tous les niveaux sont en temps très limité, le temps que l’on comprenne quel objet fait quoi, à quel moment, comment on cuisine tel ou tel ingrédient, on échoue le tableau;
  • La courbe de difficulté monte très vite. Rien que dans le premier monde du mode histoire, on est introduit à plusieurs nouveaux objets, ingrédients, mécaniques à chacun des nouveaux tableaux. On n’a pas le temps de devenir bon à faire tel ou tel tache. “Tu es arrivé à découper du poisson et à le mettre sur une assiette? Tiens voila des tapis roulants, et 3 ingrédients à conjuguer pour faire des sushis!”
  • Les niveaux qui introduisent une nouvelle mécanique ont en général un écran au début du niveau montrant comment l’exécuter…. Mais il se ferme tout seul après un certain temps avant que l’on ait eu le temps de le comprendre.

Vous allez donc devoir refaire les tableaux plusieurs fois, toujours avec la même limite de temps afin de les réussir éventuellement et de trouver une méthode pour cuisiner efficacement. Cela donne un aspect puzzle au titre qui va demander de l’organisation entre les membres de votre équipe. Un mode entraînement sans timer aurait été plus que bienvenu.

Autre nouveauté de ce titre, la possibilité de jeter vos ingrédients en avant lorsqu’ils sont crus seulement. Si au début vous allez vous demander à quoi bon le faire, vous vous rendrez vite compte que certains niveaux ont été conçus autour de cette mécanique.

Il faudra ainsi parfois jeter vos poissons et morceaux de viande à votre ami situé sur l’autre radeau, ou l’autre montgolfière, pour qu’il les coupe, les cuise et vous l'envoie pour que vous les rassembliez et les serviez.

Cela ajoute une nouvelle façon de penser dans les tableaux mais comme pour le reste, c’est introduit de manière trop brusque dans un environnement qui bouge sans cesse.

D’ autres défauts de visibilité et de maniabilité viennent gâcher le titre au potentiel pourtant énorme:

  • Si vous jetez votre objet avec la nouvelle mécanique sur une table qui contient déjà un autre objet, il ne sera pas aisé de le récupérer. Même en enlevant l’objet déjà présent, l’objet jeté semble ne plus pouvoir être ramassable.
  • Chacun des objets a une légende pour indiquer avec une icône ou une barre de vie, le type d’objet ou le temps de cuisson de celui-ci respectivement. Cependant ces icônes et autres éléments viennent se superposer aux autres objets placés sur les tables au dessus et en dessous. Il faut parfois donc deviner ce que l’on veut ramasser car on le voit seulement en partie.
  • Les recettes à exécuter sont affichées en haut à gauche de l’écran mais l’ordre dans lesquelles les réaliser est confus. Cela change constamment : soudainement il faudra faire recette numéro 2, puis 6, puis 1 et cela dépend de la barre d'énergie en haut de chacune des recettes. Lorsque la barre d'énergie est verte, vous avez beaucoup de temps pour réaliser la recette, puis cela diminue peu à peu, par créneau, cela passe de jaune à rouge pour indiquer une recette urgente à livrer. Je maintiens que trier les recettes les plus urgentes de gauche à droite ou vice-versa, aurait bien aidé pour la lisibilité. Peut être est-ce une volonté des développeurs d'entretenir le chaos, ça et la musique qui s'accélère.

Au niveau du mode en ligne, j’ai essayé le jeu lors des premiers jours de la sortie sur Steam, et j’ai eu du mal à trouver des gens avec qui jouer en partie publique. Je ne sais pas si c’est à cause d’un algorithme de matchmaking difficile ou juste qu’il y avait peu de gens en ligne pour un jeu pourtant populaire.

Une fois en ligne, les parties sur les niveaux aléatoires se déroulent plutôt bien, cependant lorsque cela commence à avoir de la latence, notre personnage se retrouve soudainement téléporté dans le vide (on attend alors 5 secondes avant de réapparaître), ou bien on perd de vue les ingrédients que l’on souhaitait attraper. Cela ne semble pas très optimisé pour ce que j’ai pu en tester.

J’avais pourtant été enchanté lorsque j’avais testé le jeu chez des amis et à l’E3, le jeu y avait été d’ailleurs fortement mis en avant par Nintendo, mais lorsque j’ai pu creuser un peu et aborder le jeu avec plus de temps, j’ai malheureusement un peu perdu mon enthousiasme.

Overcooked 2! est un jeu multijoueur appréciable surtout en local à 4 joueurs. Il manque une grosse touche de polish sur ce titre pour en devenir un incontournable. Ca manque de paramètres, de modes de jeux, de tableaux prévus pour moins de 4 joueurs.

Si vous souhaitez vous y mettre, il vous faudra un joueur vétéran et/ou beaucoup de persévérance pour traverser la quarantaine de tableaux. La version Switch contient du contenu supplémentaire comme des personnages.

Tout comme pour l’épisode 1, des DLCs viendront s’ajouter au fur et à mesure.

 

Catégories
CritiquesMicrosoftNintendoPC / MACPlaystation
Après être tombé dans la marmite des grandes séries de jeux vidéo japonais depuis la NES, il n'en est jamais sorti et continue de suivre chacun des épisodes de Mario, Sonic, Castlevania, Street Fighter, Mega Man, Pokemon, Shenmue, Soul Calibur, Kirby... qui sort. Il en a même fait sa profession et est devenu programmeur de jeu.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet

  • Jeux à venir en août

    Voici quelques nouvelles en rafale avant de plonger dans la liste étonnamment savoureuse de sortie prévue pour le mois d’août. Dead Cells sortira enfin de sa période Early Access,...