WCS Montréal – WCS, Go!

La semaine passée, durant la DreamHack Montréal, nous avons eu droit à une nouvelle ronde du tournoi WCS de StarCraft 2, organisé par Blizzard. Le gagnant et les finalistes ramassent ainsi un peu d’argent, puis des points WCS, pour leur permettre de participer aux finales à BlizzCon.

Photo de couverture : Pierre-Luc Daoust

Ce fut un tournoi assez intéressant, en raison de plusieurs bouleversements. D’abord, un problème avec l’horaire d’enregistrement a permis à certains joueurs avec moins de points de participer au tournoi, alors que des joueurs de plus haut niveau, avec plus de points, devaient s’y rendre, mais n’ont pas eu le mémo à temps pour l’inscription. Plusieurs visages moins connus ont fait donc apparition, malgré une élimination rapide. Une abondance de joueurs canadiens s’y sont présentés.

Photographie : Pierre-Luc Daoust

Les différents groupes ont progressé assez rapidement, avec plusieurs joueurs perdant 0-2 contre des adversaires de haut niveau. Quelques bouleversements ont suivi : Neeb, joueur Protoss qui a longuement dominé l’année passée, a perdu 2-1 contre le joueur Terran Semper, ce dernier n’ayant perdu un seul match seulement car il croyait que Neeb avait de l’avance sur lui. Semper a reculé ses troupes et Neeb a eu assez de temps pour récupérer et gagner contre lui. Or, les deux autres combats ont tourné en faveur de Semper, qui a su maintenir la pression.

Neeb a su relever le défi par la suite, pour vaincre Cyan, un autre joueur Protoss, en 2-0. Ceci lui a permis de revenir pour les séries éliminatoires. Par contre, se retrouvant face au joueur Zerg Reynor, nouvellement arrivé au WCS, n’a pas joué en sa faveur. Le WCS demande un âge minimum pour permettre aux joueurs de rentrer, Reynor ne pouvait ainsi pas y participer. Ayant atteint l’âge de 16 ans, le joueur Zerg italien peut maintenant y faire son apparition et cette apparition fut une des plus fulgurantes! Reynor a battu Neeb en 3-2, passant par la suite à travers de très bons joueurs haut placés, soit uThermal et TIME, deux Terrans, pour se rendre en finale contre Serral.

Photographie : Pierre-Luc Daoust

La micro-gestion et la macro-gestion de Reynor ont été impeccables. À plusieurs reprises, Reynor était capable de piéger les armées de ses adversaires et les attirer dans une embuscade. De plus, Reynor a démontré son talent à rentrer dans les bases de ses adversaires, étant d’une volonté implacable à vouloir s’infiltrer avec des Zerglings. Sachant aussi bien contrôler ses troupes, Reynor a de l’aisance à se retrouver « partout en même temps ». Sa personnalité brille autant que ses talents aux jeux, car Reynor est un joueur très souriant, très amical et très sociable ; Il aime animer la foule et cette dernière l’adore. Ce fut un des grands constats des fans au WCS Montréal. Un vrai sportif dans l’âme, le jeune Reynor se démarque autant par ses stratégies et sa gestion, que par son amabilité. Celle-ci est d’ailleurs d’un grand contraste avec bien d’autres joueurs de StarCraft, qui sont beaucoup plus réservés.

Le jeune de 16 ans s’est montré féroce envers son adversaire en finale, qui n’était nul autre que Serral. Ce dernier est un joueur Zerg bien connu, qui domine depuis environ une année complète la scène de StarCraft 2. Un joueur attentif, serein et posé, Serral est toujours sur ses gardes. Il sait bien contrer ses adversaires. Ceci dit, il a vaincu la fameuse joueuse Zerg Scarlett, qui a quand même réussi à prendre deux manches à Serral. Pendant un de ces deux affrontements, Scarlett a exécuté un rush d’aiguillon rampants très risqué, ne gardant que 3 ouvriers à sa base. Serral a perdu contre elle deux fois, ce qui est assez rare pour lui. Scarlett est connue pour sa bonne gestion de ressources et c’est ce qui lui a permis de remporter 2 sur 5 des matchs. Serral l’a tout de même emporté 3-2.

Photographie : Pierre-Luc Daoust

En finale, Serral a failli perdre le tournoi, lorsqu’il s’est retrouvé face à Reynor. Celui-ci a démontré une mobilité et un contrôle de la carte dignes de renommée. Ce fut rare de voir des combats aussi serrés, car les deux joueurs étaient quasi-impeccables dans leur contrôle et leur exécution. Lors du sixième match d’un « best-of seven » , Reynor s’est impatienté de la longueur du match et a pris plus de risques avec ses troupes vers la fin. Serral a tiré avantage de cette situation et a mené l’armée de Reynor au piège avec les nuages aveuglants de ses Vipères. Reynor a perdu alors le match qui aurait pu lui faire remporter le tournoi. Serral, voyant que ses chances d’emporter la finale ont augmentées, a pris le risque d’exécuter une stratégie très risquée ; Il a construit un Vers de Nydus, beaucoup de Reines, ainsi que des Cafards, pour faire un « timing push », ou une poussée à un temps spécifique. Reynor, qui était en plein milieu de prendre sa quatrième base, s’est fait prendre par surprise et a perdu le tournoi.

Ainsi, Serral a terminé  en première place au WCS Montréal 2018 et voit sa place assurée pour les finales à BlizzCon! Certains veulent même considérer Serral comme étant un « Bonjwa », terme utilisé pour désigner un joueur qui domine la scène de StarCraft pendant plus d’un an. Avec BlizzCon dans moins de 2 mois, Serral a des fortes chances de devenir le prochain Bonjwa!

Catégories
Au QuébecEsportsÉvénementsStarcraft II
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet