J’ai essayé Super Smash Bros Ultimate – Voici mes impressions

Je vous en ai parlé dans un texte précédent, Nintendo nous a invité à leur party des fêtes, aka j’ai mangé des sandwichs gratuits en jouant à des jeux vidéo, aka le fucking paradis. Et parmi tous les jeux en démonstration, il y en avait UN qui volait la vedette: Mario Kart mais avec le volant en carton de Nintendo Labo.

Ben non.

C’était Smash.

Nintendo nous offrait une chance d’essayer l’un des titres les plus attendus de l’année, à quelques semaines de la sortie.  Mais l’attente risque-t-elle d’en valoir la peine? Voici mes impressions.

 

Les nouveaux personnages

Évidemment, le principal intérêt de chaque nouvelle itération de la série de Nintendo, c’est d’essayer les nouveaux personnages qui nous sont offerts. J’ai pu en essayer quelques-uns.

Incineroar

J’ai commencé avec le gros chat, parce qu’en tant que fan de Pokémon et de lutte professionnelle, comment ne pas tripper.

En fait, je m’étais même mis en tête d’en faire mon main.  Je vais devoir réviser mes plans. Je suis pourri avec.

Incineroar est quelque peu lourd, mais évidemment, il compense avec des attaques plus puissantes, et assez rapides pour surprendre l’ennemi. Par contre, son attaque spéciale par en haut le fait sauter dans les airs, pour retomber à toute vitesse en diagonale. Ça m’a causé plusieurs morts accidentelles.

J’ai quand même hâte de voir ce qu’en feront les joueurs meilleurs que moi.

 

Inklings

Splatoon n’est pas ma série préférée, mais j’étais curieux d’essayer les enfants-pieuvres.

Ils sont des ajouts extrêmement intéressants. La stratégie avec les Inklings est de recouvrir ses adversaires de peinture, pour ainsi causer plus de dommages. Il vous faut également garder un oeil sur votre jauge de peinture, et la recharger quand vos adversaires vous donnent une seconde de répit.

La mécanique de recharge pourrait rendre ces personnages plus difficiles à utiliser en duel, mais je suis content de voir ces personnages débarquer dans Smash. Ils offrent un style de combat inédit pour la série.

 

Simon Belmont

Probablement l’un des derniers personnages vraiment emblématiques de l’ère NES à manquer à l’appel, Simon Belmont débarque finalement dans l’arène Smash.

Son style, pour ce que j’ai pu tester, repose énormément sur les projectiles et la distance (deux choses que je maîtrise très mal). Donc, encore une fois, je me suis bien fait rôtir par mes adversaires. Peut-être que dans le fond, je suis juste mauvais à Smash.

Simon Belmont manie évidemment le fouet, arme à longue portée. Il lance également des haches qui font un long arc dans les airs, ainsi que des bouteilles d'eau bénite, lancées en diagonale vers le sol. Il lance également des croix, droit devant lui.

Toujours est-il que Simon Belmont se maniait encore une fois extrêmement bien, et j’ai hâte de pouvoir passer plus de temps avec lui.

 

Les autres nouveautés

Si j’ai passé un excellent moment avec ce nouveau Smash, pour le moment j’en ressors avec l’impression d’avoir joué à une version survitaminée de Smash pour Wii U.

Les jeux se ressemblent graphiquement, et la jouabilité me semblait assez proche de l’opus sur Wii U (par contre, prenez mon commentaire avec un grain de sel, je ne suis pas de ces experts qui savent mesurer au pixel-près les hitboxes).

Ceci étant dit, ce n’est pas en soi une mauvaise nouvelle. Smash 4 était selon moi le meilleur titre de la série (désolé les puristes de Melee), et si Nintendo nous prépare une nouvelle version de ce titre, mais avec encore plus de contenu, je ne saurais me plaindre.

Je n’ai pas non plus été en mesure d’essayer le nouveau mode solo, World of light. Ça aurait été malpoli de jouer solo quand tout le monde faisait la file pour jouer.

Bref, je ne peux pas encore donner de note finale, mais jusqu’à maintenant mon impression est que Smash Ultimate n’est au fond qu’un autre jeu de Smash.

Et comme Smash est à mon sens l’une des meilleures séries de tous les temps, je ne pourrais pas demander mieux.

 

Catégories
À venir
La première vidéo de Pier-Luc, c'est lui, à l'âge de 3 ans, qui joue à Duck Hunt avec le gros fusil orange. Il les a pwn 360 NO SCOPE. Depuis, il passe beaucoup (trop) de temps à jouer à des jeux, que ce soit sur Android, 3DS, Wii U (oui, il est l'une des six personnes à avoir acheté une Wii U) ou PS4. Il ne joue pas beaucoup à l'ordinateur, sauf pour les fois où il télécharge des émulateurs pour jouer à de vieux classiques (des jeux qu'il possède, bien sûr). Quand il ne joue pas, il écoute la WWE, il lit ou bien il tente de faire avancer sa carrière en humour. Mais soyons honnêtes, il passe surtout son temps à jouer.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet