Tetris Effect – Plus que spécial

Dans l’article des jeux à venir en novembre, je critiquais le prix de Tetris Effect. 53 $ pour ce classique? Je disais que même en étant un jeu de Tetsuya Mizuguchi, je ne voyais pas comment il pouvait valoir son prix. Ça, c’était avant que j’essaie le démo.

C’est alors que j’ai compris. Tetris Effect, c’est à la fois la continuation de Rez Infinite, un nouveau Lumines, et bien sûr, un Tetris plus flamboyant que jamais.

Tetris Effect est en quelque sorte un Lumines, puisqu’il contient 27 univers thématiques dans lesquels le décor, la musique, et les pièces forment un tout cohérent. Lorsqu’on bouge les pièces ou que l’on efface des lignes, des effets viendront agrémenter l’environnement sonore pour former une sorte de musique abstraite. C’est le mode «Journey» qui nous fera traverser ces univers. Sa description: “Explore from the outer reaches of the galaxy to the depths of your soul.” Rien que ça.

Inutile de vous dire qu’avec le PlayStation VR, on atteint un autre niveau de synesthésie. Il procure l’isolation nécessaire pour atteindre une concentration ultime, et nous enrobe dans des décors mystérieux et fantaisiste.

Ceux-ci nous transportent souvent à des endroits de calme et de paix, comme une forêt lors d’un orage, le sommet d’une montagne, sous l’eau au milieu des dauphins, ou dans le ciel avec des oiseaux migrateurs. Même en jouant à grande vitesse, j’avais l’impression de méditer. Lorsque j’ai retiré le casque VR après mes premières sessions, je me sentais calme et reposé. Je ne peux pas vous dire la dernière fois qu’un jeu m’a fait un tel effet.

Sa trame sonore y est pour quelque chose. C’est Hydelic, ceux qui avaient collaboré avec Mizuguchi sur la zone Area X de Rez Infinite, qui sont de retour pour des pistes allant de l’électropop au techno expérimental. La plus marquante (et la première qu’on entend) est “Connected (Yours Forever)”. C’est une lettre d’amour à Tetris, de la part de Mizuguchi. Écoutez-là en étant attentif aux paroles.

Every passing day the winds blow stronger
Joy to light the way to keep the reminder.
I’m yours forever
There is no end in sight for us
Nothing could pressure
The kind of strength inside our hearts
It’s all connected
We’re all together in this life
Don’t you forget it
We’re all connected in this

Re: Rez

Hydelic n’est pas l’unique lien entre Tetris Effect et Rez Infinite. On reconnaît les effets sonores du menu, la séparation du jeu en «area», les termes comme Journey (qui reviennent dans Child of Eden), les transitions de fin de niveaux, etc. La dernière zone de Rez Infinite, Area X, était le test d’un nouveau moteur graphique utilisant des particules pour créer des formes. Le résultat était enchanteur. Ce sont ces particules qui forment la plupart des éléments de décor dans ce Tetris, rendant la plus simple des formes fascinante, et jamais intrusive.

Outre le mode Journey, une multitude de défis sont proposés dans le mode Effect.
Les défis classiques : Marathon (meilleur score en 150 lignes), Ultra (meilleur score en 3 minutes), Sprint (meilleur score en 40 lignes) ou Master (Tetris en vitesse grand T).

Selon votre humeur, vous pourrez aussi sélectionner d’autres modes, si vous avez envie de relaxer, vous concentrer, ou si vous voulez du challenge. Ils couvrent toutes les variantes que l’on peut imaginer. Playlist thématique, quick play, le «All clear» de Puyo Puyo Tetris, un mode à la Dr Mario où on doit éliminer certains blocs, et plusieurs autres. Le mode Mystery vole la vedette, puisqu’il peut vous envoyer des blocs de n’importe quelle forme, ou affecter votre gameplay avec des effets indésirables, comme une rotation de l’écran à 180 degrés!

Je me bats depuis cinq ans pour faire valoir mon point : le VR est un outil. Il peut créer de véritable moment magique que nulle autre forme de divertissement n’est capable de reproduire.

Je pense que Tetris Effect est l’exemple ultime qui démontre que même la plus basique des expériences peut être augmentée grâce au VR, lorsqu’utilisé correctement. C’est de TETRIS qu’on parle ici, un jeu entièrement 2D, jouable sur toute les plateformes imaginables depuis toujours, et pourtant, cette version de 2018, 34 ans après sa sortie initiale, a réussi à me décrocher une larme plus d’une fois. Oui. Un jeu où on empile des blocs a réussi à être émouvant grâce au VR.

Tetris Effect est une célébration de notre connexion avec le rationnel et l’irrationnel, l’art et la science, la créativité et l’intelligence, la nature et la technologie, la musique et les images, la vie et ce qui vient après.

It’s all connected.

Tetris change des vies. Une fois que l’on développe ce sens du Tetris, ça nous suis partout. On y gagne le talent de l’organisation. L’organisation d’objets, d’espace, mais aussi de ses pensées. On apprend à focaliser sans stress, à devenir zen même dans les moments où la panique pourrait nous gagner.

There is no end in sight for us.

Je vais toujours revenir à Tetris à un moment ou à un autre, l’envie de profiter de ses bienfaits restera toujours.

Tetris, I’m yours forever.

Catégories
CritiquesPlaystation
C'est un gamer, fan de science-fiction, de BD, de jeux de société et de musique électronique. Bref, un geek. Rédacteur depuis 2008, il adore partir à la recherche de jeux uniques, peu importe leurs dates de sortie ou leurs pays d'origine.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet