Les jeux vidéo ne sont toujours pas accessibles

Pendant des années SEGA et Nintendo ont vendu leurs NES, Super NES, Mega Drive (Genesis) et Master System aux enfants. À partir de 1995, Sony a marketé sa PlayStation pour les adolescents et les jeunes adultes. Le public cible a alors augmenté, avec une nouvelle tranche de la population à la manette. Puis dès 2006, Nintendo a ciblé le reste de la population avec des jeux “faciles à jouer” impliquant la détection de mouvements sur la console Wii. Soudainement, des millions de familles se retrouvaient avec une console Wii à leur domicile alors qu’ils avaient lâché le jeu vidéo depuis longtemps.

Mais on est maintenant en 2018, la console Wii prend la poussière depuis longtemps chez toutes ces familles, et ce public n’achète plus de jeux ou d’accessoires. Pourtant il n’y a jamais eu autant de jeux qui paraissent sur toutes les plateformes. On a des consoles comme la Xbox One, la Playstation 4, la Switch… le PC. Mais une grande partie de la population ne joue pas. Je vais reprendre le discours de Satoru Iwata au moment de la sortie de la Wii : “Tout le monde a déjà lu un livre, a déjà regardé un film ou écouté de la musique, mais beaucoup de personnes n’ont jamais joué à un jeu vidéo.”

Tu organises un événement jeu vidéo et un événement jeu de société un autre soir, beaucoup de monde viendra pour le second seulement. Quand je demande à quelqu’un pourquoi il ne veut pas se joindre à nous pour jouer à un jeu vidéo, les réponses ressemblent à : “je vais perdre”, “je ne veux pas perdre”, “c’est trop compliqué”

Pourtant, personne ne se préoccupe de perdre ou gagner à un jeu de société, et personne ne rechigne à apprendre les règles d’un jeu de société.

Qu’est-ce qui pourrait alors être à l’origine de cette différence?

J’ai rassemblé plusieurs hypothèses ici :

  • Ces personnes sont habituées à jouer aux jeux de société alors qu’ils ont arrêté soudainement de jouer aux jeux vidéo.
  • Les jeux vidéo sont encore très coûteux en performance pour la machine sur laquelle ils tournent. Il faut soit une console dédiée, ou alors un téléphone ou un ordinateur approprié. Et les gens n’achètent pas forcément leurs appareils en prenant en compte ce paramètre.
  • Les jeux vidéo sont considérés comme des pertes de temps, les personnes ne voient pas ce que cela peut leur apporter. Les jeux vidéo ne sont pas vus comme un divertissement au même rang que les films, livres.
  • Les jeux vidéo sont trop complexes. Ce qui est passionnant pour les joueurs assidus est une barrière d’entrée trop grande pour les novices. Les manettes ont trop de boutons, les boutons sont nommés n’importe comment: X, A, Y, B, LB, LR, RB, RZ, stick analogique droit, back, options,  + ou -. Ca change constamment sur tous les supports.
  • L’offre est trop grande. Il existe beaucoup trop de machines et de jeux en ce moment. Tous les jeux qui étaient vendus comme simples au début, se sont complexifiés, sont devenus de plus en plus beaux, au fur et à mesure des suites. Il n’y a pas de monopole ou de duopole comme à l’époque SEGA / Nintendo. Tu as le choix entre ordinateur, iPhone, Android, Playstation 4, Xbox One, Wii U, 3DS si tu veux jouer en ce moment. Tu as choisi Playstation 4? Très bien, choisis si tu veux la Playstation 4 ordinaire, la Slim, la Pro? Tu as choisi? Maintenant prend le jeu que tu veux… non pas celui la, il est juste pour le casque de réalité virtuelle… non pas celui-là non plus, il ne se joue pas avec la même manette… etc. Tu comptes jouer sur téléphone? C’est facile, il suffit de télécharger un jeu parmi les millions sur l’AppStore… Lequel? Celui-là, ne marche pas sur ton vieux téléphone, celui-là a des pubs constamment, celui-là demande de payer toutes les 30 secondes.
  • Sérieusement, il y a trop de modèles de consoles. Je reviens sur ce point, parce qu’il emmêle parfois même les personnes dans le milieu. Comment choisir ta console avec des noms aussi confondant que Slim, Pro, Scorpio, S, XL, New, 2DS, Elite, 3DS, Wii, Wii U. Comment savoir quelles manettes et quels jeux fonctionnent sur la console que tu veux?

Nintendo 2DS Super Mario Maker For Nintendo 3DS Edition

  • Les jeux coûtent encore beaucoup trop cher. Cela reste encore un luxe. Oui il y a plein de jeux gratuits intéressants. Mais tu veux jouer au futur Zelda? Achète une console à 300$ minimum, le jeu à 80$. Tu veux jouer à Mario Kart aussi? Trouve la manette qui est compatible (parce que sur Wii U, la manette du deuxième joueur n’est pas identique au Wii U Gamepad vendu avec la console) et achète la pour 60$ + le jeu à 70$. Et puis beaucoup de jeux viennent avec des DLC, des contenus téléchargeables pour accéder à l'expérience complète”.
  • Le manuel du jeu est maintenant... dans le jeu. Pour les gens qui ne sont pas habitués aux multiples interfaces, c’est vraiment pas pratique pour y accéder, et la lecture est assez difficile, avec des systèmes de zoom et de page.
  • Les interfaces des consoles et des jeux sont souvent très confuses. J’ai en tête les blades de la Xbox 360 (heureusement disparues maintenant), Super Smash Bros for Wii U, Windows 10… Même moi dont c’est mon métier, je me perds dans des menus, sous-menus et menus en double qui manquent en logique et clarté.

En comparaison, si je veux voir le dernier film X-Men, je peux juste le voir sur un DVD qui tournera sur mon ordinateur, ou sur un Blu-Ray, ou sur Netflix ou sur mon téléphone. Je peux aussi voir facilement un vieux film comme Titanic. Je n’ai pas besoin d’acheter un support approprié pour cela.

Si je veux jouer à un vieux jeu, je ne suis même pas sûr qu’il soit sorti sur les magasins en ligne de chacune des consoles.

Si je veux jouer à un jeu de société, j’achète juste la boite et c’est bon. Ca ne me coûte pas 300$. Je peux trouver un Carcassonne, un Catan ou un dernier jeu sorti facilement.

Les bibliothèques commencent à avoir des jeux vidéo dans leurs rayons, mais ce sont des jeux pour les consoles actuelles, il n’y a pas de travail de conservation du patrimoine comme c’est fait avec les livres, les DVDs ou les VHS.

Il faudrait vraiment des solutions plus simples pour séduire le grand public. La NES Classic Mini est un bon pas en avant, mais en Amérique du Nord, elle est produite en si peu d’exemplaires qu’elle n’est pas accessible.

Si je veux jouer au dernier Tomb Raider, dont j’ai vu la pub à la TV, je dois obtenir un doctorat en vidéoludologie pour y accéder.

 

 

Catégories
Opinion
Après être tombé dans la marmite des grandes séries de jeux vidéo japonais depuis la NES, il n'en est jamais sorti et continue de suivre chacun des épisodes de Mario, Sonic, Castlevania, Street Fighter, Mega Man, Pokemon, Shenmue, Soul Calibur, Kirby... qui sort. Il en a même fait sa profession et est devenu programmeur de jeu.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet