Yoshi’s Crafted World : Roche, Papier, Yoshi!

À chaque fois qu’un jeu de la série Yoshi sort sur une console Nintendo, je m’empresse d’y jouer le plus vite possible. Peu importe s’il est bien ou mal reçu par les critiques, j’aime explorer un nouveau monde qui offre toujours bien des surprises. Après s’être retrouvé dans un monde de laine sur la Wii U en 2015, Yoshi fait maintenant son entrée sur la Nintendo Switch dans un monde artisanal rempli de différents matériaux tels que du papier, du carton et du bois. Pour être franc, j’adore voir le design visuel de chaque niveau et ça donne toujours le goût d’y aller jusqu’au bout.

 

Quoi de neuf, Yoshi?

En étant le huitième jeu de la série, Yoshi’s Crafted World ne révolutionne en rien les mécaniques de jeu que l’on retrouve depuis Yoshi’s Island, mais elles restent quand même intéressantes. Entre autres, Yoshi peut toujours sauter puis légèrement planer ou encore faire son attaque rodéo légendaire, qui consiste à sauter puis à s’écraser sur le sol. Évidemment, il y a également les différents checkpoints, à la différence que ce sont plutôt des cœurs en forme de papier qui augmentent la vie de Yoshi au lieu d’autres objets. De plus, il peut encore avaler des monstres pour les transformer en oeufs et les lancer en direction des ennemis ou d’autres objets tels que les pièces et les fleurs. Toutefois, la différence dans cet opus est le fait que Yoshi peut lancer des œufs sur les éléments du paysage qui se trouvent à l’avant-plan et à l’arrière-plan. Ce faisant, il est également possible pour le joueur de déplacer Yoshi à l’avant-plan et à l’arrière-plan pour voir le niveau selon un autre point de vue, et ainsi collecter toutes les pièces rouges et toutes les fleurs pour compléter le niveau à 100 %.

Un vent de changement

Un autre des points intéressants dans cet opus est la possibilité pour le joueur de choisir la couleur de son Yoshi avant même de commencer chaque niveau, ce qui lui permet d’avoir accès à huit couleurs de Yoshi différentes et de changer son Yoshi quand il le veut. Également, au cours de sa partie, le joueur peut dénicher différentes tenues et les équiper à son Yoshi : il peut l’équiper d’un bateau pirate, d’une citrouille verte ou même d’un podium de cirque. Ces tenues lui permettent de se protéger contre les attaques ennemies et il ne perd pas de point de vie, ce qui rend le jeu encore plus facile qu’il ne l’est déjà.

Le retour de vieux amis

Sans trop de surprises, Poochy le chien fait son retour et est utile pour permettre à Yoshi d’aller dans certains endroits spécifiques des niveaux. Cette fois-ci, on y retrouve aussi les « Typoochys », soit les petits de Poochy. Le côté intéressant de l’ajout de ces personnages est qu’après avoir réussi chaque niveau, le joueur peut recommencer ces niveaux de l’autre côté (en partant de la fin jusqu’à début) afin de trouver les différents « Typoochys » qui se sont égarés dans le niveau dans un temps limité. Cela offre donc une rejouabilité intéressante. Évidemment, il ne faut pas oublier non plus que la recherche des pièces rouges et des fleurs dans chaque niveau est également un élément important de rejouabilité dans ce jeu, puisque si le joueur souhaite compléter à 100 % le jeu, il ne peut pas que finir tous les niveaux. En effet, il doit également trouver tous les objets nécessaires pour compléter sa partie.

Un bon jeu!

Somme toute, malgré divers défis plutôt compliqués dans certains niveaux (chasser les Topi-Taupes, passer à travers des cerceaux dans un temps limité, etc.), le jeu est en soi très facile et ne devraient pas plaire aux joueurs qui souhaitent avoir constamment du « challenge », si ce n’est que de finir le jeu à 100 % en collectant tous les objets et en finissant tous les niveaux dans les deux sens. Il faut dire qu’il y a deux styles de jeu différent, soit le mode classique qui correspond au style des premiers jeux de la série, ou encore le mode décontracté qui permet de rendre le jeu plus relax (sauf que j’avais l’impression de faire comme Kirby et de passer un niveau complet sans avoir à affronter les obstacles qui se dressaient sur mon chemin). Si les joueurs veulent réellement un défi compliqué, ils n’ont qu’à jouer à un autre jeu de plateforme, tel que Donkey Kong Country: Tropical Freeze. Toutefois, s’ils souhaitent relaxer et passer du bon temps devant un bon jeu avec une bonne esthétique visuelle, Yoshi’s Crafted World est celui qu’ils doivent se procurer, si ce n’est déjà fait.

Catégories
CritiquesNintendo
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet