Le dépisteur: Storm Boy et les valeurs humaines

Vous cherchez un jeu pour inculquer de bonnes valeurs à vos enfants, l’histoire de Storm Boy touchera vos cordes sensibles d’enfant qui souhaitaient sauver tous les animaux de ce monde.

 

Le dépisteur est une chronique visant soit à faire découvrir des jeux qui sont passés sous le radar, soit à ramener au goût du jour des classiques qui sont tombés dans l’oubli.

 

Les parallèles entre les jeux vidéo et la littérature sont nombreux: des personnages mythiques, des histoires pleines d’émotions, lecture de texte, etc. L’adaptation de livres en jeux est devenue fréquent. Par contre, offrir un livre de lecture dynamique est ce dont j’ai rêvé toute ma vie en étant enfant. Blowfish studios a réellement réussi son coup avec Storm Boy. Vous comprendrez que j’évite de dévoiler les punchs de l’histoire, car la rejouabilité de Storm Boy est pratiquement nulle.

Une lecture tranquille

Voici l’histoire d’un roman australien écrit par M. Colin Thiele et publié en 1964, à propos d’un jeune garçon et son pélican. Storm Boy vit dans un village de pêcheur. En marchant sur le bord de la plage, il aperçoit 3 bébés pélicans orphelins. Pour savoir ce qui est arrivé à la mère, il faut lire le livre, car le jeu élide cette partie de l’histoire. Il nomme les pélicans Mr. Proud, Mr. Ponder et Mr. Percival. Ayant atteint l’âge adulte, les pélicans quittent Storm Boy, sauf qu’un des 3 pélicans revient: Mr. Perceval. L’histoire montre ensuite la relation d’amitié entre le jeune garçon et son pélican apprivoisé.

Court et efficace

Ce jeu est conçu pour être lu. Quand vous avancez avec Storm Boy, des bulles de texte apparaissent et vous laissent prendre le temps de savourer l’histoire. L’histoire est entrecoupée de mini-jeux simples et amusants. Si vous avancez rapidement, vous aurez complété le jeu à l’intérieur d’une heure.

Sentir l’émotion

Si une chose a bien été amenée dans Storm Boy, ce sont les émotions. Si vous prenez le temps de vous connecter avec votre enfant intérieur qui voulait sauver tous les animaux, vous allez espérer que vous sauverez ces bébés pélicans sans défenses. Si vous avez déjà eu des animaux que vous avez considéré comme votre meilleur ami, vous serez catapultés vers cette émotion de bonheur. Quand les événements tragiques arrivent, vous aurez toujours votre meilleur ami à vos côtés. Les concepteurs de Blowfish studios ainsi que ceux qui ont adapté le livre en scénario pour le jeu ont fait un travail colossal. Ils réussissent toujours à venir nous ramener vers une émotion précise, et ce, jusqu’à ce que le point culminant de l’histoire nous frappe en plein visage.

Inculquer de bonnes valeurs

Bon, je ne pense pas que ce soit le genre d’histoire que je ferais lire à des enfants de moins de 8 ans. Sauf que, l’histoire de Storm Boy montre beaucoup de bonnes valeurs que tous devraient appliquer chaque jours de leur vie. Par exemple, il faut prendre soin des animaux, respecter les gens de race ou nationalité différente de la sienne, car nous sommes tous des humains, il faut s'entraider, car ensemble nous pouvons surmonter de plus grands obstacles, etc. Même si l’histoire est très moralisatrice, le jeu dans son ensemble permet de passer par dessus la morale pour en garder le principe. De plus, il est aussi très intéressant de voir ces principes appliqués en jeu. L’enfant pourra alors se pratiquer avant d’appliquer le principe à la vraie vie.

 

Profiter de nos amis à chaque jours

Storm Boy est passé inaperçu et ce même si Blowfish Studios est un studio indépendant qui commence à beaucoup se démarquer. Le visuel est beau, la musique agréable pour de la lecture. Bref, vous serez paisibles jusqu’aux éléments déclencheurs. Même si Storm Boy est court, il fera une différence dans votre vie. C’est un beau petit jeu passe-partout.

 

Voici le trailer du film prévu pour 2019.

Catégories
CritiquesMicrosoftNintendoPC / MACPlaystation
Natif de St-Valère et bachelier en linguistique depuis 2015, je me suis toujours intéressé au domaine des jeux vidéo. J'adore tous les types de jeux, ma seule condition: avoir du plaisir à jouer. Je me spécialise en RPG, en jeux de sports et en licences oubliées.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*



Dans le même sujet