Bethesda E3 2019 : Zéro malaise avec Fallout 76

On se remettait à peine de l’excellente conférence de Microsoft que Bethesda arrivait à son tour pour parler à ses admirateurs, incluant d’ailleurs ce rédacteur. Avec quelques belles surprises, on peut se considérer choyé d’être fan de produits Bethesda cette année.

Répondons aux grosses questions avant tout : on n'a rien eu du tout sur Starfield et The Elder Scrolls VI, outre la mention qu'ils travaillent dessus. Voilà.

Chose certaine, la modestie n’était pas au rendez-vous chez Bethesda. On commence avec la charmante (mais surutilisée) formule d’introduire la conférence avec des employés Bethesda qui disent “On est Bethesda” avec des petits papillons qui volent autour d’eux. Puis arrive Pete Hines qui renchérit encore plus sur la splendeur inouïe de Bethesda avec des… CHIFFRES. Fait marquant : le public est en feu. Pas littéralement, mais presque. À la simple mention de The Elder Scrolls Online, ça hurle. Fallout 76? Ça CAPOTE. Auriez-vous pu même imaginer un début d’ovation devant l’idée de Fallout 76? Peut-être que les équipes de devs ont été invitées et mêlées au public? Ou on sous-estime peut-être le fanboyisme que tous les jeux peuvent générer. Même Fallout 76.

Le post-apocalypse, post-Fallout 76

Todd Howard arrive et décide dès lors de crever l’abcès. La réception “très critique” de Fallout 76 était bien méritée, dit-il. Rappelons-nous de l’immense catastrophe sur tous les plans (réception, design, stabilité, bugs, service à la clientèle, hack) qu’a été Fallout 76. N’empêche, Todd nous annonce ce que personne ne demandait : beaucoup, beaucoup plus de Fallout 76. Jamais aurais-je vu autant de paillettes et entendu des trompettes pour tenter de cacher et réparer un flop.

Les plans sont clairs chez Bethesda : Fallout 76 est mauvais, il faut tout changer, et essayer de lui donner un second souffle au lieu de le tuer à l’état juvénile. On annonce d’ailleurs un mode Battle Royale, nommé Nuclear Winter mais on présente aussi une extension des plus ironiques. Si Fallout 76 se vantait en 2018 d’être un format nouveau en MMO sans NPC, Wastelanders arrive avec des NPC, des quêtes et des dialogues. On ne peut s'empêcher de sourire devant cette incroyable volte-face, mais espérons surtout qu’ils vont bien gérer ce changement de cap.

The Elder Spinoffs

C’est l’arrivée officielle de Blades, le jeu mobile gratuit. Il est possible de l’essayer sur le champ, mais saluons l’arrivée en automne de Blades sur Switch, surtout avec la crossprogression, permettant d’alterner sa partie entre mobile et Switch.

Et pour TES : Legends… Est-ce que vous y jouez? Si la réponse est oui : bon bien il y a d’autres trucs qui arrivent, comme tous les jeux de cartes. Voilà.

Pour TESO, Zenimax est venu se vanter encore de statistiques (suscitant des hurlements d’un gars très énervant à l’avant) de leur jeu. En prime maintenant : le MMO de The Elder Scrolls a maintenant des dragons. Youpi?

 

Mini vent de nouveauté

Le studio japonais Tango Gameworks est venu nous parler avec toute la gentillesse et le divertissement que savent offrir les Japonais pour nous présenter Ghostwire Tokyo. Toutefois, elle n'est soutenu que d’une seule vidéo bien jolie, mais sans indice de gameplay.

Zenimax se démarque de son jeu en ligne avec le retour du très vieux jeu Commander Keen. Ce jeu de puzzle/plateforme/deckbuilding (pour enfant?) sur mobile semble toutefois bien intéressant!

Rage 2

On a compris, Rage 2 a un style what the f*ck. Mais au lieu de nous l’épargner cette année, on nous présente un trailer qui a beaucoup trop d’informations et de choses qui se passent.

Wolfenstein : double tuerie de nazis

Wolfenstein nous rappelle l’arrivée de Cyberpilot, mais nous annonce aussi Youngblood, nouvel opus de Wolfenstein prévu pour le 26 juillet. Au menu cette fois-ci, du co-op et de la musique synthwave, tant mieux!

 

Orion pas pu espérer mieux

Comme si on avait pas déjà l’impression que Bethesda ne présentait que devant ses propres devs, voici Orion, la technologie pour aider le cloud/streaming pour tous les moteurs de jeu. Seule chose qui fait sourciller : la promesse de pouvoir jouer à un jeu en streaming aux settings max, même si nous sommes loin d’un serveur ou si notre réseau maison est surchargé. N'empêche, on salue le travail massif derrière cette technologie qui fait partie des nombreux pas à faire pour atteindre le monde du cloud gaming.

 

Doom l’éternel

On termine avec trois trailers pour Doom Eternal, qui sortira le 22 novembre. Décadent comme d’habitude, il semble y avoir plus d’exploration et de platforming dans ce nouvel épisode. Avec la musique INTENSE typique de Doom, on nous présente aussi le nouveau battlemode, un mode 2v1 assez cool!

 

Catégories
À venirActualitésE3
Enseignant d'histoire et de géographie passionné des jeux vidéo depuis sa petite enfance. Il a évolué dans les univers SNES, PSX, PC, Xbox, PS3, PS4. Grand admirateur de jeu de stratégies, d’aventure, de RPG, et de plate-forme. Ses goûts pour les sciences sociales et la psychologie l’amènent souvent à aborder les jeux vidéo d'un angle différent.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet