Pokémon Sword and Shield : évolution interrompue

Toute la semaine, l'équipe de Multijoueur est sur place à l'E3 pour vous donner ses impressions directement sur le terrain!

Chaque année, ça devient de plus en plus dur de répondre aux gens qui me disent que «Pokémon c’est toujours pareil!» quand ils découvrent ma passion pour la collection de petits monstres.

Je me considère comme un fan de Pokémon. Bon, ok, je ne peux pas calculer l’IV d’un Pokémon sans calculatrice, mais je considère la série Pokémon comme l’une des séries qui m’a le plus marqué à vie.

S’il vous plaît, gardez ça en tête quand vous allez lire le reste de cet article.

Parce qu’aujourd’hui, à l’E3, nous avons pu essayer une démo de Pokémon Sword and Shield qui sortira sur Switch le 15 novembre prochain.  

Et ce que j’ai vu, c’est un jeu qui semble préférer le confort des terrains connus.

 

En 3D mais pas tant que ça

Nous avons eu droit à une démonstration au salon des médias. En entrevue avec la représentante de Nintendo, j’ai cru lui envoyer une balle donnée quand je lui ai demandé : «Alors, c’est la première fois que nous aurons le contrôle de la caméra dans un jeu de Pokémon?»

Plus ou moins. En fait, les joueurs n’auront le contrôle de la caméra que dans ce que Nintendo appelle « la Terre sauvage » («Wild Area»).

Déjà, c’est dommage.

J’imaginais déjà le RPG console de Pokémon dont je rêvais depuis des années, où je pourrais vraiment explorer chaque recoin de cet univers fantastique.

Finalement, la caméra sera majoritairement restreinte comme dans les épisodes sur consoles portables.

J’y suis donc allé avec une autre question qui ne me semblait pas tellement difficile : «Si je comprends bien, contrairement aux jeux sur 3DS, nous verrons les Pokémon sauvages que nous affrontons directement sur la carte?».

Encore une fois, plus ou moins.

Je me disais pourtant que c’était acquis; après tout, cette fonction était déjà présente dans Pokémon Let’s Go.

Mais non, les Pokémon ne sont visibles que dans cette zone spécifique. Sinon, ça sera un mystère, comme dans les jeux précédents.

 

Une série bien dans ses vieux souliers

Je pourrais peut-être en dire davantage si la démo auquel nous avons pu jouer s’était déroulée dans cette fameuse Terre sauvage, mais elle se déroulait plutôt dans un gym, le gym de type eau.

Ce gym ressemblait à tous les gyms que j’ai vu jusqu’à maintenant. Un combat, un puzzle puis le combat contre le leader du gym.

Ça ne reste donc qu’une première impression.

Mais cette première impression, malheureusement, est celle d’une série qui ne veut pas trop se réinventer.

Pour ma part, je rêve d’un Pokémon console qui va oser sortir des sentiers battus, qui va nous offrir une aventure ouverte digne des plus grands RPG.

Imaginez un jeu dans un monde ouvert où vous pourriez accepter des quêtes de la part de divers personnages, qui nous amèneraient à utiliser les capacités de nos Pokémon dans toutes sortes de situations.

Un villageois pourrait nous demander de punir les bandits qui l’harcèlent sans arrêt, tandis qu’une autre pourrait nous demander d’utiliser un Pokémon fantôme pour espionner son conjoint afin de savoir s’il fréquente une autre femme.

Imaginez un monde ouvert dont on pourrait explorer chaque centimètre carré. On s’avance dans cette forêt, puis en brisant ce rocher d’apparence étrange grâce à la force de notre Machop, on découvre l’entrée d’une caverne où se trouve un Clefairy, par exemple.

Mais non. Ce que j’ai vu, aujourd’hui, c’est un jeu très mignon et très bien fait, mais qui ressemble à un jeu de 3DS avec un coup de peinture.

Espérons que je me trompe, et que les nouvelles informations qui seront sans doute dévoilées d’ici le 15 novembre prochain dévoileront un peu plus d’ambition.

Catégories
ActualitésE3
La première vidéo de Pier-Luc, c'est lui, à l'âge de 3 ans, qui joue à Duck Hunt avec le gros fusil orange. Il les a pwn 360 NO SCOPE. Depuis, il passe beaucoup (trop) de temps à jouer à des jeux, que ce soit sur Android, 3DS, Wii U (oui, il est l'une des six personnes à avoir acheté une Wii U) ou PS4. Il ne joue pas beaucoup à l'ordinateur, sauf pour les fois où il télécharge des émulateurs pour jouer à de vieux classiques (des jeux qu'il possède, bien sûr). Quand il ne joue pas, il écoute la WWE, il lit ou bien il tente de faire avancer sa carrière en humour. Mais soyons honnêtes, il passe surtout son temps à jouer.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet