Super Mario Maker 2 : ensemble, tout devient impossible

Sorti en 2015, sur la défunte Nintendo Wii U, Super Mario Maker avait su ravir les fans du plombier en proposant de créer leurs propres niveaux de plateforme pour Mario. Les fans pouvaient ensuite mettre en ligne leurs créations et les proposer aux autres joueurs.

Et ce fut des millions et des millions de niveaux qui ont été mis à disposition de tout le monde pour le meilleur et surtout le pire. Plein de niveaux étaient juste désastreux en terme de conception, voire sadique, faisant souffrir le malheureux joueur qui osaient les essayer pendant de nombreuses heures. Cela n’empêcha pas le jeu d’être un succès commercial et critique, et bon nombre de tactiques, stratégies et manières de créer des niveaux furent inventé avec ce nouvel outil.

Quatre ans plus tard, la Nintendo Switch est désormais installée sur le marché et accueille une suite présentée en longueur dans un Nintendo Direct.

Au menu, plein de nouveaux objets à ajouter dans votre niveau, la possibilité de créer des niveaux 2D ayant pour thème les éléments de Super Mario 3D World, des modes multijoueurs, des options de recherches de niveaux…. En bref, ce qu’il faut pour une suite.

Cependant, le premier épisode était calibré parfaitement pour le Wii U Gamepad, alors comment cela fonctionne sur Switch?

Éditeur Version 2

Cette fois-ci en mode éditeur de niveaux, vous utilisez soit vos doigts en mode portable, pour dessiner les éléments où vous le souhaitez, soit votre manette en mode TV.

Le stylet de la DS ne fonctionne étonnamment pas sur Switch. La version européenne avait un stylet spécial pour ceux qui précommandaient le jeu. Je ne sais pas pourquoi l’un fonctionne et l’autre non. En mode portable, la création de niveaux est correcte. En mode TV, cela prend un temps d’adaptation, parce qu’ absolument tous les boutons de la manette correspondent à une fonction. J’ai encore du mal à m’adapter à cela. J’aurais préféré un système de curseur à travers tous les menus.

Il y a également beaucoup de nouveaux éléments que l’on peut mettre dans son niveau. Dans l’épisode 1, les nouveaux éléments étaient introduits au fur et à mesure dans une grille.

Dans le 2, tout est disponible mais il faut cliquer sur le bouton Search, et ensuite naviguer un ensemble de menus radiaux…. Ensuite on revient dans le niveau avec son élément, puis pour un second, il faut recliquer sur Search. 

Ce n’est vraiment pas pratique du tout. Certes les 10 derniers éléments utilisés restent disponibles en haut de l’écran mais c’est loin de l’ergonomie du premier titre.

Je ne comprends pas le changement.

Mode Multijoueur

Vous pouvez désormais jouer jusqu’à 4 joueurs dans les niveaux.

En ligne ou localement, Mario, Luigi, Toad et Toadette vont se batailler ou coopérer afin de franchir des millions de niveaux. A savoir que vous pouvez sélectionner le personnage que vous souhaitez dans tous les modes solos également. Des sprites et animations uniques ont été créés pour Luigi, Toad, Toadette pour les niveaux Super Mario Bros 1 & 3, et Super Mario World.

Pour l’instant, on ne peut pas jouer en ligne avec ses amis à Super Mario Maker 2. Devant la nuée de commentaires trouvant cette décision illogique, Nintendo a promis de livrer du matchmaking avec les amis dans une future mise à jour.

C’est à dire qu’en ligne vous jouez seulement avec des inconnus en Coop et en Versus, et si vous étiez du genre à trouver le mode en ligne de Super Smash Bros Ultimate mal fait, autant vous dire que vous n’êtes pas au bout de vos peines. Ca ne marche tout simplement pas. Sur les 20 parties que j’ai essayé dans les 2 modes de jeux, elles étaient toutes désastreuses au niveau de la latence. Cela ralentit tout le temps, il y a beaucoup de délai à chaque saut, si quelqu’un se déconnecte en plein milieu, ça ralentit pendant une minute.

Oubliez le mode en ligne en version 1.01 pour l’instant.

Il faudra jouer avec 3 amis et 4 manettes sur le canapé. 

Autre problème, à plusieurs, le jeu se comporte comme un New Super Mario Bros Wii U, à chaque mort d’un personnage, le jeu freeze une demi-seconde volontairement, coupant l’élan des autres personnages, et pouvant les emmener vers un destin funeste.

En théorie, les morts sont suffisamment rares pour nuire à la jouabilité, mais dans les niveaux sadiques des millions de joueurs, cela devient insupportable. La caméra n’arrive pas à suivre les 4 joueurs, et pour je ne sais quelle raison, elle n’avance pas tant que les 4 joueurs sont au même endroit. Pour les plateformes avec une place, cela pose problème car les personnages ont des collisions entre eux, peuvent se pousser et même se soulever.

Le mode multijoueur ressemble plus à un romhack qu’à un mode bien élaboré, le fait que les niveaux ne soient pas calculés pour plus d’un joueur, y contribue notamment.

Heureusement, c’est plus un mode anecdotique qu’autre chose. 

L’intérêt principal de Super Mario Maker 2 vient des nouveaux éléments et de son nouveau mode Histoire. Celui-ci permet de reconstruire un château pour les Toad en accumulant de l’argent. Cet argent est donné lorsque vous finissez l’un des 100 niveaux créés par Nintendo. Il s’agit d’un prétexte pour vous enseigner comment jouer au jeu et comment les nouveaux outils fonctionnent. Cela permet également de garantir, qu’au moins 100 niveaux dans ce jeu seront bons, au lieu de galérer à chercher dans ceux créés par les utilisateurs.

Parmi les nouveaux décors sélectionnables et autres ajouts, il y a aussi une bande son bien plus inspirée que dans son prédecesseur. Ici chaque musique peut être sélectionnée pour accompagner n’importe quel environnement. À vous les multiples remix de la saga Mario dans toutes les situations ! Ceux ci sont tellement réussis qu’on se met à les chantonner pendant le parcours d’un niveau.

Pour conclure, je dirais que le mode Histoire, le mode création de niveau, le fait de pouvoir jouer aux niveaux des utilisateurs valent le prix du jeu. 

La durée de vie est infinie tant que les serveurs sont en ligne. Ceux de Super Mario Maker 1 le sont encore, alors vous avez un bon bout de temps pour tenter d’épuiser sa ressource infinie de niveaux. J’espère que le mode multijoueur sera patché dans un futur proche.

 

Prix: 80$

Jeu exclusivement disponible sur Nintendo Switch

Catégories
CritiquesNintendo
Après être tombé dans la marmite des grandes séries de jeux vidéo japonais depuis la NES, il n'en est jamais sorti et continue de suivre chacun des épisodes de Mario, Sonic, Castlevania, Street Fighter, Mega Man, Pokemon, Shenmue, Soul Calibur, Kirby... qui sort.
Un commentaire
  • Greg
    27 juillet 2019 at 07:56
    Laisser un commentaire

    J’ai essayé le mode multijoueur, effectivement ca ne marche pas.vu le prix du jeu on s’attend à un jeu qui marche. Avec la version 1 sur Wii u aucun problème que du bonheur de plus jouer en live était gratuit. Après l’échec sur la Nintendo ds on s’attendait à un truc digne de ce nom surtout qu’il faut payer pour jouer en réseau. Je suis d’une manière générale très déçu par cette version, le mode construction est une vraie galère au moins sur Wii u avec un stylet c’était top…la c’est trop imprécis. Bref d’une manière globale ce jeu était une vraie attente qui est d’un niveau plus faible que la version Wii u, je ne le recommande pas.

  • Laisser un commentaire

    *

    *

    Dans le même sujet