Le Dépisteur – Alvastia Chronicles : La nostalgie contemporaine

Kemco et EXE Create forment une machine à créer des jeux. Se lançant sur toutes les consoles, il est facile d’avoir accès à l’un de leurs titres chez vous. Du coup, je me suis intéressé à Alvastia Chronicles, qui ressemblait à un vieux classique de SNES. Finalement, je me suis fait absorber par ce titre pour son histoire et son gameplay.

Le dépisteur est une chronique visant soit à faire découvrir des jeux qui sont passés sous le radar, soit à ramener au goût du jour des classiques qui sont tombés dans l’oubli.

Publié sur Steam en Janvier 2019, mais disponible depuis Mai 2018 sur d’autres plateformes, Alvastia Chronicles est le plus JRPG des JRPG. Les contrôles sont simples, les interactions sont simples, bref, tout est simple. Je me serais revu faire un vieux Dragon Quest ou Lufia. Par contre, une sauce à la Suikoden y a été ajouté. 

 

L’histoire d’Alvastia Chronicles 

Le scénario se déroule dans le monde d’Alvastia où une soeur, Elmira, et son frère, Alan, ont fuit les Tetrarchs qui ont assassiné leur famille et arraché la parole à Alan (belle façon de se retrouver avec un protagoniste silencieux). Avec les années, Elmira est devenu une prêtresse et Alan est devenu le protecteur particulier de la prêtresse. Ils partent à l’aventure à la suite de l’attaque d’un Tetrarch et rencontre Raine et Gil pour tenter d’unifier le monde afin de vaincre les Tetrarchs. 

Moi, j’ai beaucoup d’amis. 

Si un jeu est reconnu pour offrir une pléthore d’alliés avec qui combattre, c’est bien Suikoden. Imaginez, pouvoir monter une équipe avec 100 alliés! C’est exactement ce que propose Alvastia Chronicles. Vous devrez augmenter votre armée qui sera constituée de membres de toutes les races (humains, orcs et elfes) présentent dans l’univers d’Alvastia. Un point extrêmement intéressant, le système d’expérience est divisé: Il y a l’expérience pour les combattants principaux et il y a l’expérience pour les amis (Friendship Points). Plus vous utilisez un de ces personnages, plus il apprendra d’habiletés. De plus, les alliés peuvent être améliorés avec des des points supplémentaires. Vous pourrez donc améliorer vos personnages préférés jusqu’au double de leur niveau. Alors, utilisez ces points supplémentaires à votre avantage!

Charge!

L’une des plus grandes forces d’Alvastia Chronicles est son style de combat. La base est comparable à tous les bons JRPG. Par contre, sa particularité est dans l’application de système de l’armée. Chacun des combattants principaux, c’est-à-dire Alan, Raine et Gil, peut avoir jusqu’à 3 soldats avec lui. Le combattant principal est celui qui recevra les dégâts pour son équipe, alors il est quand même important de bien équilibrer ses 3 équipes. 

Par exemple, j’ai pris Alan, j’ai ajouté un assassin, un chevalier et un soigneur dans son équipe. Quand vient le tour d’Alan dans le combat, je peux choisir une action du personnage ou me promener dans les actions de ses soldats. Si je choisis de procéder à une attaque normale, les 4 membres de l’équipe attaquent ensemble pour donner des dégâts additionnés. De plus, Elmira offre un super pouvoir qui permet d’utiliser les habiletés de tous les membres d’une équipe en particulier. Les combats sont simples, rapides et très enlevants. La progression des ennemis est très bien dosée. Une chance que je ne me suis pas laissé effrayé par les graphismes. 

 

SNES et cellulaire?

Étrangement, Alvastia Chronicles donne des trésors, des gems ou des billets après des combats au hasard. Les trésors nécessitent des clés que vous pouvez acheter avec des gems. Vous aurez le choix d’investir ces gems sur des armes très puissantes ou sur des alliés. Avec les billets dorés, vous pouvez invoquer des alliés ou des armes super puissantes le tout au hasard. Avec les billets standards, vous pouvez invoquer une grande quantité d’armes au hasard. Toutes les armes non nécessaires peuvent être utilisées pour augmenter les armes que vous avez déjà grâce au système de “crafting”. Étonnamment, tout le système de gems, de billets et d’amélioration sont très bien rodés, ce qui rend le tout très intéressant à utiliser. 

Surveiller les JRPG de Kemco

Avec les années, Kemco nous présente toujours des jeux de qualité et, à mon avis, Alvastia Chronicles fera parti des classiques de Kemco à ne pas manquer. À l’exception des graphismes qui ne semblent pas avoir évolué depuis la SNES, ce jeu a tout ce qu’il faut pour vous faire passer du bon temps devant vos consoles. Sincèrement, Alvastia Chronicles m’a transporté si facilement dans son univers. L’histoire est très bien ficelée, les combats sont addictifs, les personnages sont attachants et l’univers est très agréable à parcourir. Clairement, l’association entre Kemco et EXE Create sera de plus en plus à surveiller. 

Catégories
CritiquesMicrosoftNintendoPC / MACPlaystation
Natif de St-Valère et bachelier en linguistique depuis 2015, je me suis toujours intéressé au domaine des jeux vidéo. J'adore tous les types de jeux, ma seule condition: avoir du plaisir à jouer. Je me spécialise en RPG, en jeux de sports et en licences oubliées.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet