Marvel Ultimate Alliance 3 – Un blizzard de héros alliés à merveille

C’est quand même fou de penser que le premier Marvel Ultimate Alliance avait été développé par Raven Software (racheté par Activision), le deuxième par Vicarious Visions (aussi sous Activision), puis maintenant Team Ninja, 10 ans plus tard. Le plus bizarre dans tout ça, c’est que cette série qui était autrefois multiplateforme est maintenant une exclusivité Switch publiée par Nintendo. Quoi qu’il en soit, cette résurrection surprise a fait des heureux, surtout depuis que Marvel a conquis la planète au grand écran et que chacun des héros inclus dans ce jeu est maintenant adoré du grand public.

On pourrait résumer d’une façon réductrice Marvel Ultimate Alliance 3 en disant simplement qu’il est un Diablo moins profond. Il ne contient ni loot, ni de skill tree unique au personnage. Et vous savez quoi? C’est exactement ce dont j’avais envie.

À mi-chemin entre le beat’em up et le action RPG, il est assez simple pour passer du bon temps sans trop se casser la tête, tout en offrant assez de contenu pour vous tenir occupé pendant de nombreuses heures. Ça en fait donc un jeu idéal pour de courtes périodes en mode portable, contrairement à Diablo 3 où la gestion du loot demande de la concentration (et une loupe pour lire le petit texte).

Alliance 3 ne nous rend pas végétatifs non plus, puisqu’on doit tout de même jongler entre l’évasion des attaques ennemies et notre gestion de mana, question d’être le plus efficace possible. L’élément le plus important est bien sûr l’attaque «Ultimate» que l’on peut utiliser occasionnellement, lorsque notre jauge jaune correspondante est pleine. On peut l’activer en même temps que nos coéquipiers, question de faire une «attaque d’équipe ultime», qui est évidemment la plus puissante du jeu.

Les ennemis ont une barre de vie, mais aussi une barre de bouclier. Lorsqu’on brise le bouclier d’un ennemi, il est vulnérable et prends plus de dégâts. Ça ajoute une profondeur supplémentaire au gameplay, puisqu’on doit être attentif à ces moments de vulnérabilité et choisir le bon moment pour utiliser nos attaques spéciales.

D’ailleurs, il est important de noter que chaque héros n’a que quatre attaques spéciales, qui peuvent être améliorées, mais jamais changées. C’est à la fois une bonne et une mauvaise chose. D’un côté, ça rend les personnages uniques, puisque leurs attaques spéciales correspondent réellement au super-pouvoir de chacun (tel que démontré dans le vidéo ci-dessous).

En revanche, si on souhaite changer de personnage en milieu de campagne pour ajouter de la variété au gameplay, ça nous met en désavantage. Votre Captain America niveau 1 ne fera pas le poids si tous les membres de votre équipe sont maintenant niveau 30… Votre seule chance de changer vos héros sans être puni, c’est lorsqu’un nouveau personnage se débloque, puisqu’il se met automatiquement à niveau avec le reste de votre équipe.

J’ai dit plus haut que Alliance 3 ne contenait pas de loot, mais ce n’est pas tout à fait exact. On ramasse des pierres nommées «Iso» que l’on peut équiper sur nos personnages, améliorer, démonter et combiner. La vérité, c’est qu’ils n’offrent pas assez de différence au jeu pour être un réel avantage. 5 % de plus de points de vies? Ce n’est pas avec ce genre de bonus qu’on peut terminer battre les boss en claquant des doigts. Je ne sais pas s’ils méritent réellement un investissement de temps par rapport à ce qu’ils apportent.

Côté contenu, on parle de 10 heures de jeux rejouables à 3 difficultés, une multitude de défis spécifique dans le mode Infinity, et un skill tree global permanent dont vous mettrez au moins cinq playthrough à compléter. Ce qui nous pousse à recommencer le jeu est bien sûr les 46 héros jouables (32 + 4 à déverrouiller + 10 en DLC), que vous pouvez faire monter de niveau individuellement et débloquer des attaques plus puissantes.

«Everyone is here!»

Pour ceux que ça intéresse, les héros disponibles sont : Black Panther, Black Widow, Captain America, Captain Marvel, Crystal, Daredevil, Deadpool, Doctor Strange, Drax, Elektra, Elsa Bloodstone, Falcon, Gamora, Ghost Rider, Groot and Rocket Raccoon, Hawkeye, Hulk, Iron Fist, Iron Man, Loki, Luke Cage, Magneto, Miles Morales, Ms. Marvel, Nightcrawler, Psylocke, Scarlet Witch, Spider-Gwen, Spider-Man, Star-Lord, Storm, Thanos, Thor, Venom, Wasp et Wolverine.

Presque tous les héros notables de Marvel y sont, tandis que la balance se retrouvera dans la passe de saison à 25 $. Un pack Fantastic Four et un pack Marvel Knights (Blade, Moon Knight, Punisher, Morbius) sont déjà prévus.

Tout ce beau monde devra joindre leur force pour combattre qui? Eh oui, vous l’aurez deviné : Thanos et le Black Order. Avec la popularité des films, il fallait s’attendre à ce que le vilain mauve se retrouve dans un jeu comme celui-ci, même si des dizaines (voir centaines) de vilains Marvel auraient pu profiter du spotlight. Quoi qu’il en soit, la recherche des infinity stones est un beau prétexte pour vous faire parcourir des lieux connus de l’univers Marvel comme le Raft de Spider-Man, Attilan des Inhumans, ou l’école de Professeur Xavier.

Certains chapitres enfilent les combats de boss avec brio, nous donnant l’impression de participer à un de ces énormes cross-over. N’oublions pas que plusieurs personnages Marvel n’ont pas encore participé aux films du MCU : c’est donc jouissif de faire collaborer des héros comme Wolverine, Deadpool, Daredevil, Magneto ou Ghost Rider avec les Avengers qu’on aime tant.

En équipe même en solo

Marvel Ultimate Alliance 3 est jouable en solo (où les trois autres personnages sont contrôlés par l’ordinateur), mais aussi en ligne ou en multijoueur local. C’était le cas pour les deux jeux précédents, et c’est peut-être la méthode de choix pour profiter de l’expérience.

Évidemment, la caméra en co-op locale ne sait jamais où donner de la tête et ça peut amener son lot de frustration, mais ce n’est jamais si dramatique. Le chaos est votre véritable ennemi. Il vous mettra des bâtons dans les roues sans arrêt, mais c’est souvent le cas dans ces jeux de ce type en écran partagé. «Désolé, je ne savais plus où était mon personnage» est une phrase que vous direz et entendrez à coup sûr.

Le chaos total

La variété n’a jamais été la force des action-RPG. On se retrouve avec plus ou moins 10 environnements différents, qui contiennent d’innombrables ennemis identiques. Heureusement, les batailles de boss sont fréquentes et viennent briser la répétition.

Visuellement, Ultimate Alliance 3 y va avec un style cell-shading un peu daté, mais qui a sa place dans un jeu basé sur des bandes dessinées. N’oublions pas que la Switch n’est pas aussi puissante qu’une PS4 ou Xbox One : le résultat est tout de même très acceptable, surtout lorsqu’on l’observe en mode portable. Il permet aussi de l’action assez fluide, même lorsque l’écran est littéralement couvert d’explosion et d’effets de particules.

Exactement comme vous l’imaginez

Au final, Marvel Ultimate Alliance 3 est supérieur à tous les égards en termes de qualité de production par rapport à ses prédécesseurs. La série n’a jamais été aussi profonde qu’un Diablo, mais ça en fait une expérience co-op agréable et un jeu parfaitement portable. Il justifie son prix en étant bourré de contenu, au point où sa passe de saison ne semble pas être une arnaque. Si les bandes-annonces vous faisaient envie, soyez rassuré : il n’y a pas de vice caché, il est exactement ce à quoi vous vous attendez.

Du "button-mashing" satisfaisant
8
Du "button-mashing" satisfaisant

Un jeu moins profond que la concurrence, mais qui se prend bien en main et offre une expérience coop agréable.

Les plus
  • Beaucoup de contenu
  • Multijoueur local ou en ligne
  • Du plaisir simple, comme un bon vieux beat'em up
Les moins
  • Souvent chaotique
  • Répétition dans les ennemis et décors
  • Un scénario plutôt faible, mais bourré de "fan service"
  • 8
Catégories
CritiquesNintendo
C'est un gamer, fan de science-fiction, de BD, de jeux de société et de musique électronique. Bref, un geek. Rédacteur depuis 2008, il adore partir à la recherche de jeux uniques, peu importe leurs dates de sortie ou leurs pays d'origine.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*



Dans le même sujet