Le Dépisteur-Dead Monarchy: Survivre de ses limites

L’accès anticipé (Early Access) est un outil (offert par Steam) que plus en plus de studios se dotent afin de créer un engouement pour leur jeu. Dans une majorité de cas, les jeux sont tout de même assez développés. Il y a cette autre moitié où ce sont des titres qui sont en plein développement. Il nous est impossible de prédire quand le jeu sera complété. C’est un peu le cas avec Dead Monarchy de Dead Monarchy Studios et Orkfork. Après avoir testé la démo, j’ai demandé au studio si je pouvais avoir une version plus peaufinée et voici où ils en sont en ce moment! 

Le dépisteur est une chronique visant soit à faire découvrir des jeux qui sont passés sous le radar, soit à ramener au goût du jour des classiques qui sont tombés dans l’oubli.

Disponible en Early Access depuis le 18 juin 2019, Dead Monarchy est un TRPG où vous devrez gérer le recrutement de vos troupes, votre argent, vos vivres ainsi que plusieurs ressources servant à créer de l’équipement ou à améliorer vos bâtiments. La gestion de votre campement se passe dans un système de semaine. À chaque semaine, les personnages que vous pouvez recruter changent ainsi que les ressources disponibles au marché. En moyenne, les premières améliorations des bâtiments prennent une semaine.

De plus, vous pouvez faire une seule expédition par semaine. Cette expédition vous permet de trouver de l’argent, de la nourriture, des ressources et de l’équipement. Il faut voir ces expéditions comme des raids et un entraînement nécessaire. Pour l’instant, Dead Monarchy n’a pas de système de quête. Pour compenser, vous devrez vous défendre contre une invasion à toutes les 30 semaines. Le combat qui en résulte pourrait vous coûter très cher, alors ne vous attachez pas trop à vos personnages et ne mettez pas tous vos oeufs dans le même panier. Dans Dead Monarchy, la mort est permanente. 

 

Votre armée, mon seigneur

Avec toutes les options déjà disponibles, Dead Monarchy est très intéressant à jouer. Contrairement à la plupart des RPG de gestion d’armée (j’inclus Disgaea, Valkyria Chronicles, Battle Brothers et XCOM), ce jeu possède un système de fatigue appelé “condition” qui viendra vous compliquer la vie assez rapidement. Chacun de vos combattants possède 5 de condition et quand il n’en a plus, il ne peut plus combattre. De plus, il ne suffit pas de mettre un soldat dans la réserve pour qu’il se repose, il faut payer pour qu’il se repose. Pour ce faire, il faut construire le temple rapidement, sinon vous n’aurez d’autre choix que d’augmenter votre masse salariale. Parlant de masse salariale, vos soldats vont vous coûter de l’argent et de la nourriture à chaque semaine. Étrangement, plus un soldat possède une histoire près du militaire, plus il coûtera cher et moins il mangera de nourriture. Plus un soldat s’approche d’un background religieux, moins il coûtera cher et plus il consommera de nourriture. Comme ces deux ressources sont difficiles à avoir et que si vous manquez de l’un ou de l’autre vos combattants vous déserteront, il est primordial de bien balancer la consommation de ces ressources. 

Faire avec ce que l’on a

Quand vous commencer une nouvelle partie de Dead Monarchy, vous aurez 3 soldats au hasard dans votre armée. Tant que vous ne bâtirez pas le camp de recrutement, nous ne pourrez recruter qu’un seul combattant par semaine. Pouvoir bâtir tous les bâtiments d’un seul coup serait très pratique, mais ça ajoute du défi à cette histoire. Au départ, vous aurez gratuitement chacune des armes du jeu une seule fois. Vos personnages n’ayant pas d'affinité avec une arme en particulier, vous pourrez construire votre armée comme il vous semble. 

Force + Attaque = Dégât

Le système de combat est un RPG Tactique standard où vous jouerez en premier et les ennemis joueront ensuite. Vous aurez 12 AP par tour à dépenser avec vos soldats et chacune de vos actions vous coûtera des AP. Jusque-là, c’est simple. Là où ça se complique, c’est avec les points de vie et l’attaque des personnages. Les points de vie sont représentés par la force. Pour que vos personnages soient performants ils leur faut le plus de force possible et une bonne attaque. Moins un personnage a de force, moins il inflige de dégâts, et ce, peu importe son attaque. Encore une fois, le temple sera votre meilleur allié. 

Aussi, il est important de noter qu’il est impossible de se soigner en combat. Étant basé sur un système assez réaliste, il n’y a aucune magie en combat et pour l’instant, aucun objet pour se restaurer. Alors, même si vous pensez avoir un avantage en combat, essayez de ne pas vous brûler. 

Une petite note, il aurait été bien qu’il y ait un système de sélection de personnage automatique lorsqu’un autre a terminé son tour. Peut-être cela arrivera bientôt. 

Des bâtiments limités

Comme je l’ai mentionné à quelques reprises, les bâtiments sont des ressources super importantes. Le hic est qu’ils ont tous un usage limité à chaque semaine. Par exemple, lorsque le temple est encore niveau 1, vous pouvez vous en servir seulement que 5 fois. Améliorer la condition compte pour une faveur et restaurer la force en coûte une deuxième.Il est très facile d’utiliser plusieurs faveurs sur un même personnage.De plus, la méthode de quantité limité s’applique à tout le jeu. Alors, lorsque vous manquerez de nourriture, le marché n’en tient que 25 unités. Une fois que vous les aurez achetés, ça va à la semaine prochaine. 

 

Les backgrounds comme classes

Actuellement, il y a 10 backgrounds de disponibles. Le passé d’un personnage influencera la progression de celui-ci. Par exemple, un vétéran possèdera beaucoup de force et d’attaque tandis qu’un chasseur sera plus spécialisé dans la stamina et le focus.Il faut espérer que le tirage au sort du départ vous donnera un des personnages balancés, sinon votre histoire pourrait bien se finir abruptement. 

L’état des lieux

Après une discussion avec Dead Monarchy Studios sur leurs prévisions pour leur jeu, j’ai constaté que nous n’avons rien vu encore de leur plan. Ils se donnent 2 ans pour compléter un jeu qu’ils croient actuellement à 30% complété. Il souhaitent y intégrer un système de “perks”, un monde ouvert, une progression plus détaillée des personnages, des quêtes et beaucoup plus encore. Ils considèrent leur projet comme étant très ambitieux, tout en étant réalisable. Ce sont beaucoup de promesses et après avoir vu l’évolution du projet jusqu’à maintenant, j’avoue être confiant de voir le studio créer un jeu très complet et minutieusement assemblé. 

 

Le potentiel est-là

Clairement, Dead Monarchy est l’un des meilleur TRPG que j’ai pu jouer depuis Battle Brothers. Une fois des quêtes ajoutées et l’ensemble complété, je n’ai aucun doute que son système charmera les publics. Avec une trame sonore augmentant l’immersion et des graphismes bien agencés, il ne manque que du raffinement et les derniers ajustements et nous aurons un jeu très complet. 

Catégories
Annonces
Natif de St-Valère et bachelier en linguistique depuis 2015, je me suis toujours intéressé au domaine des jeux vidéo. J'adore tous les types de jeux, ma seule condition: avoir du plaisir à jouer. Je me spécialise en RPG, en jeux de sports et en licences oubliées.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet