NHL 20 : Stagnation améliorée

NHL 20 revient avec plus de contenu, mais est-ce assez pour éviter le réchauffé?

Enfin NHL 20 nous arrive avec la fraise de Auston Matthews sur la façade. Qu’est-ce que cette nouvelle édition nous apporte de nouveau? Est-ce que les nouveautés nous donneront le sentiment que c’est un nouveau jeu ou simplement du réchauffé de l’an passé? Voici ce que j’ai à vous proposer! Cet article est possible grâce à la générosité d’EA qui nous a offert une clé du jeu. 

Les retours au jeu de NHL 20

Le World of CHELl, le NHL Threes, le système d’expansion en mode Franchise, le Fog of War et le Hockey Ultimate Team (HUT) sont toujours présents. Ray Ferraro est de retour comme analyste pour les parties, mais il est maintenant numéro 2 avec James Cybulski, un descripteur pour la radio de TSN. Je reviendrai sur ce sujet plus loin. 

Le World of CHEL consiste à se créer un joueur de ligue de garage qui finira par rencontrer des joueurs professionnels sur son passage. Présent depuis l’an dernier, ce mode prend son envol principalement en ligne avec des amis. 

Le NHL Threes est un système 3 vs 3 où vous devez gagner avec un système de rondelles payantes (Money Pucks) qui peuvent aller jusqu’à soustraire des buts à vos adversaires. 

Le mode Franchise avec le choix d’un repêchage d’expansion est aussi de retour et étrangement, Seattle est déjà présélectionné pour l’avenir. Disons que Québec sera encore en mode attente pour quelques années, malheureusement. Dans ce mode, vous pouvez gérer des équipes de hockey pendant 25 ans. Choisir qui repêcher, qui engager, le prix de vos boissons gazeuses, etc. Plus ça va, plus le mode devient complet.

Malheureusement, il y a certains bugs qui ont suivi dans NHL 20. Par exemple, dans la AHL (Ligue Américaine de Hockey où évolue les clubs école des équipes de la LNH), lorsqu’un joueur change d’équipe, il est toujours mentionné lors des arrêts de jeux qu’il vient tout juste d’être échangé à l’équipe et ce même s’il a joué plus de 50 matches avec votre équipe. Bon si c’est juste ça, c’est moins pire car les commentateurs n’en font plus la mention. 

De plus, un petit dernier, quand j’ai parti ma franchise, j’ai fait un événement où je donnais des gilets à mes fans et sur leurs T-Shirt, il y était écrit que c’était la saison 2017-2018. Disons que pour commencer la saison 2019-2020, c’est tout un bond dans le passé. Sans oublier que la saison de la 32e équipe est la même depuis l’instauration du système de repêchage d’expansion. 

Jouabilité avec un petit plus qui manquait

Un des premiers points que j’ai vu, les tirs sur réception (One timer) sont mieux faits. Les joueurs vont opter pour la précision au lieu de la puissance. Avec le nouveau système de lancer personnalisé, les joueurs vont souvent mettre le genou par terre comme le fait si bien Steven Stamkos. La vitesse du jeu a été modifié et l’AI s’adapte encore mieux à votre équipe. Par exemple, en mode rookie, les défenseurs anticipent mieux vos jeux et vous devrez trouver une nouvelle manière de gagner. Cela va donner une chance aux nouveaux joueurs de s’adapter plus rapidement et de pouvoir passer à l’autre niveau de difficulté plus aisément. (Le vidéo plus haut l'explique tellement bien)

La nouvelle équipe de feu de NHL 20

Comme je l’ai mentionné, Ray Ferraro et James Cybulski se partage la description des matches et enfin les matches ont une vie! Si vous avez déjà écouté les matches du Canadiens de Montréal sur Cogeco, Martin McGuire et Dany Dubé rendent souvent le match plus agréable et plus intense qu’il ne l’est réellement. Enfin, NHL 20 a adapté cet aspect du jeu, car disons que Ed Olczyk et Mark Doc Emery avaient un ton plus monotone. De plus, il y arrive que lorsque vous dominez la partie, les commentateurs brisent le 4e mur en vous invitant à y aller plus molo. Quand j’ai entendu les répliques, j’ai tellement rit. 

 

NHL Ones, le retour le plus frappant

Un mode qui revient cette année est NHL Ones. Il s’agit d’un match chronométré de quelques minutes. C’est du chacun pour soi, 3 vs un gardien de but. Les 3 joueurs doivent se voler la rondelle et marque le plus de but possible. Le tout se joue sur une demie patinoire. Les joueurs sont en habit décontracté: jeans et manteau d’hiver. La sélection est limitée aux jeunes vedettes jusqu’à Ovechkin et Crosby. Malkin ne fait pas parti des choix disponibles et plusieurs légendaires seront disponibles à force de jouer. J’ai réussi à trouver Teemu Selanne et Peter Forsberg, j’ai hâte de trouver les autres!

NHL 20 et un mode Franchise encore meilleur

Pour ceux qui ne l’avait pas remarqué, par les années passées, il était possible d’avoir une équipe de AHL composée de joueurs provenant de la CHL (Canadian Hockey League où se retrouve toutes les ligues juniors majeurs du Canada) ayant entre 19 et 20 ans. Maintenant, les règles sont appliquées. Comme l’âge junior pour la CHL est jusqu’à 20 ans, un joueur canadien devra retourner jouer au niveau junior tant qu’il ne pourra pas monter dans la AHL. Par contre, un ajout intéressant est les contrats exemptés. Donc, prenons l’exemple d’un joueur de 19 ans que vous venez de signer, il doit se retrouver dans son club junior, alors il sera comptabilisé sur votre liste de contrats exemptés et non sur votre liste de 50 contrats professionnels où vos joueurs jouant dans la LNH et la AHL sont comptabilisés. Enfin, cela permet de signer ses jeunes joueurs repêchés sans pour autant influencer votre liste de joueurs de la LNH. 

De plus, avec l’ajout de l’équipe de dépisteurs, NHL 20 ajoute un système d’entraîneurs qui participent au développement des joueurs. Par exemple, un entraîneur peut soit se spécialiser sur les attaquants, les défenseurs, les gardiens de but ou être généralistes. Vous aurez 8 entraîneurs d’attitrés à votre équipe, 4 pour chaque ligue. Il est difficile d’engager des entraîneurs, car cela dépend du talent de votre équipe. Si vous avez une équipe de fond de classement, les entraîneurs lèveront le nez sur vos offres de contrat. De plus les entraîneurs arrivent avec des systèmes de jeu qui influence les performances de vos joueurs. Par exemple, il vous faudra trouver des joueurs qui se complètent bien sur chaque ligne. C’est fini le temps de faire jouer n’importe quels joueurs ensembles sur n’importe quel ligne. Si vos joueurs se complètent bien, vous aurez des bonus, sinon vous aurez des malus. 

Avec les entraîneurs, arrive un nouveau système de morale. C’est fini les meetings avec les joueurs. Vous aurez affaire aux entraîneurs lorsqu’ils ne seront pas satisfait de l’équipe.Vous devrez les convaincre afin d’éviter les pertes de morale de leur côté. De plus, avec les futurs joueurs à repêcher ainsi que les autres entraîneurs que vous voudriez ajouter à votre équipe, vous pourrez passer ces gens en entrevue avec un nombre limité de questions. C’est un beau défi qui permet de se sentir plus impliqué dans la gestion de son équipe. 

Un petit point négatif est que le Fog of War est devenu encore plus complexe. Quand vous commencez une nouvelle Franchise dans NHL 20, vous aurez beaucoup de difficulté à cerner la valeur des joueurs et le repêchage d’expansion fait encore plus appel à vos connaissances du hockey. 

Un autre ajout super intéressant est la fonction “Find Trade”. Disparue depuis quelques années, cette fonction consiste à choisir un joueur ou un groupe de joueur et de voir ce que les autres équipes sont prêtes à vous offrir en échange. Disons que ça donne un bon coup de pouce pendant le repêchage lorsque vous voulez vous débarrasser de certains joueurs rapidement. En général, la valeur de ce que vous recevez est assez respectable, même si parfois les équipes vont tenter de vous refiler leurs mauvais contrats. De plus, lorsque vous avancerez dans votre saison, vous aurez la chance de recevoir un pop-up (Trade Alert) où vous verrez les échanges que les autres équipes accomplissent. Fini le temps où tout se passait dans votre dos. C’est une excellente addition qui permet de rester à l’affût de ses adversaires. 

Lorsque vous ferez des entrevues avec des prospects, vous pourrez demander dans combien de temps le joueur se voit dans la LNH. Avec les tests que j’ai fait, le résultat est assez honnête considérant qu’un gars comme Alexis Lafrenière, étant classé premier espoir du repêchage 2020, me disait qu’il serait prêt d’ici 2 ans après le repêchage. Les concepteurs ont nommé cette statistique le NHL ETA. 

La playlist

Si vous êtes écoeurés d’entendre High Hopes de Panic! At the Disco, chance pour vous qu’elle ne soit pas de retour. À la place il y a Boom de X Ambassadors qui tourne déjà énormément à la radio. Malgré cette chanson surutilisée, je dois dire que le choix musical de cette année m’impressionne. Il y a beaucoup de styles tournant toujours dans le rock et un peu dans le dance. Disons que je retrouve une playlist comme NHL m’a habitué par le passé. 

 

La fin de la saison de NHL 2020

Dans son ensemble, ça joue toujours sur la limite du réchauffé avec des petits ingrédients pour tous les aliments. Le nouveau mode est très intéressant et est parfait pour devenir un petit jeu de party. Tous les amateurs de NHL trouveront quelque chose pour y jouer quelques temps et la fraîcheur des nouveaux commentateurs additionné à une excellente playlist aide énormément au jeu. 

 

8/10

Les plus
  • Amélioration de la jouabilité
  • Nouveaux commentateurs plus expressifs
  • Mode Franchise avec entraîneurs
  • Système d’entrevue pour découvrir les joueurs
  • La précision sur la puissance
  • Le Trade Alert
  • Excellente Playlist
  • Les contrat exemptés
Les moins
  • Fog of war un peu trop fort
  • Les jeux des entraîneurs pas évident de placer ses joueurs
  • Les bugs et les oublis de NHL 19 qui ont suivi
  • L’annonce des contrat de CHL à la dernière minute
  • Pour une belle tentative mais qui est encore imparfaite
    8/10
Catégories
AperçusCritiquesMicrosoftPlaystation
Natif de St-Valère et bachelier en linguistique depuis 2015, je me suis toujours intéressé au domaine des jeux vidéo. J'adore tous les types de jeux, ma seule condition: avoir du plaisir à jouer. Je me spécialise en RPG, en jeux de sports et en licences oubliées.
2 commentaires
  • Pierre-David Bolduc
    23 septembre 2019 at 10:58
    Laisser un commentaire

    Un très gros bug avec les exemptions de contract. Il n’y en avait pas avant, à partir de 20 ans un joueur de la CHL peu jouer en AHL. Dans NHL 20, un joueur au contract exempté reste éternellement en CHL même à 21 ou 22 ans. Je ne comprend pas comment EA peu faire des bugs comme ça quand il n’y en avait pas avant.

    • Jimmy Guillemette
      24 octobre 2019 at 18:40
      Laisser un commentaire

      Malheureusement, je n’ai pas pu réaliser ce fait avec le temps de test que j’ai eu. Il y aura surement plein d’autres bugs qui arriveront et EA devra apprendre éventuellement à nous offrir des jeux un peu plus relevés.

  • Laisser un commentaire

    *

    *

    Dans le même sujet