NHL 20 : Les joueurs les plus surévalués

NHL 20 est disponible depuis le 13 septembre. Déjà avant sa sortie, plusieurs ont vu la moyenne de leurs habiletés publiée sur les réseaux sociaux. Cela m’a inspiré une série d’article. Je vous présente mon top 10 des joueurs surévalués de NHL 20!

 

10: Phil Kessel, Arizona, 89 d’Overall

Je commence raide: Kessel est bon, mais pas de là à lui donner 89 d’Overall. Il est loin d’être un joueur complet voire indispensable à une équipe de hockey. Il est certainement un bel ajout, mais personnellement, j’aurais trouvé plus juste que sa moyenne tourne autour de 85 d’Overall. Bref, Kessel devra me démontrer qu’il mérite ces statistiques, surtout en jouant sans Crosby ni Malkin. 

9: Zdeno Chara, Boston, 85 d’Overall

Il faut être réaliste, Chara joue encore bien pour ses 42 ans, sauf que les concepteurs de jeux doivent réaliser que l’intelligence du hockey et des proportions surdimensionnées (6’9’’ et 250 livres) aident énormément Chara a obtenir des résultats sur la glace. Clairement, la vitesse n’est plus là, le lancer est encore utile et ses dimensions lui permettent de rester un joueur physique. De là à le laisser avec les statistiques d’un défenseur numéro 2, laissez-moi en douter. 

8: Jonathan Quick, Los Angeles, 87 d’Overall

Gardien de but extrêmement inconstant, je vous le garantis, vous allez toujours préférer Carey Price à Jonathan Quick. Rendu à 33 ans, il a été chanceux de gagner la Coupe Stanley en 2012. Arrivant d’une saison de 18 victoires, 23 défaites et une moyenne de but alloués de 3.38, c’est difficile de voir comment il a mérité d’être l’un des meilleurs gardiens de but de la LNH. Si vous choisissez les Kings pour votre franchise, je vous souhaite de trouver un bon jeune prospect afin de le remplacer rapidement, car autant dans le jeu que dans la vrai saison, il vous décevra encore. 

7: Evgeny Kuznetsov, Washington, 89 d’Overall

Avec toute la cocaïne qu’il a consommée, c’est peut-être là le petit boost qu’il y a eu dans son Overall. Certainement plus offensif que son coéquipier Nicklas Backstrom, mais nettement moins complet, c’est certain que de jouer sur la même ligne qu’Ovi aiderait n’importe quel joueur. Même si j’adore Kuznetsov, 89 d’Overall est selon moi trop élevé, car il est loin d’être aussi complet qu’on nous le laisse croire.

6: Jimmy Howard, Detroit, 84 d’Overall

Un autre gardien de but fini dans la lignée de Jonathan Quick. Ses belles années étant derrière lui dans une équipe qui sera bientôt totalement dominée par la jeunesse, Howard n’a plus sa place et devra éventuellement lâcher prise. Le 84 d’Overall rappelle qu’il a déjà été bon, mais fragile comme il est, il n’a plus la capacité de se battre contre les jeunots. Avec le recul, Mrazek aurait dû rester, mais maintenant, le filet des Red Wings sera à l’abandon. 

5: Joe Pavelski, Dallas, 87 d’Overall

Changement de carrière pour l’ancien capitaine des Sharks de San José. Maintenant entouré de Tyler Seguin et Jamie Benn, il fallait bien qu’il ait les statistiques pour les suivre. Malgré sa constance de près de 65 points par année, Pavelski est un spécialiste du jeu de puissance et un marchand de vitesse. Personnellement, 87 est encore une fois basé sur les bons souvenirs et non sur l’anticipation de la prochaine saison qu’il va nous offrir. Je dois avouer que je ne lui aurais pas donné plus de 85 d’Overall, car malgré sa ténacité, son 5’11’’ et ses 190 livres, il est incapable de jouer gros et de monter une équipe à la coupe Stanley.

4: Frederik Andersen, Toronto, 89 d’Overall

Vous allez penser que j’en ai contre les gardiens de but, et bien oui. Il faut savoir qu’avec le meilleur entraîneur de la LNH en Mike Babcock, il est facile de passer pour un meilleur joueur que ce que vous êtes réellement. Avec une équipe aussi puissante que les Maple Leafs de Toronto, pourquoi la coupe Stanley n’est pas déjà à eux? L’inconstance dans les grands moments de Frederik Andersen. On s’entend, tu as Matthews, Tavares, Marner (pour combien de temps?), Nylander, Reilley, Kapanen et beaucoup d’autres joueurs extrêmements talentueux, le meilleur entraîneur de la ligue et aucun championnat? C’est peut être parce que quelqu’un est justement surévalué. Dans mon livre à moi, Andersen est un 85 d’Overall, un joueur solide, mais loin d’être dans l’élite. 

3: Dustin Byfuglien, Winnipeg, 87 d’Overall

Un autre gros (très gros joueur) dont l’intelligence et la fluidité du coup de patin le rendent meilleur sur papier que dans la vraie vie. Ce défenseur aurait dû s’en tenir à devenir ailier comme lors des séries de 2010 où il a été l’un des éléments les plus importants de la conquête de la coupe Stanley par les Blackhawks de Chicago. Certes, il est un défenseur productif, mais il faut se le dire, un défenseur est fait à la base pour protéger le but et non pour produire beaucoup de points. Étant assez unidimensionnel, Byfuglien devrait selon moi tourner autour de 84 d’Overall, avec un bon coup de patin, peu d’accélération, un bon lancer et l’essentiel pour détruire ses adversaires.

2: Ryan Miller, Anaheim, 81 d’Overall

Un gardien de but qui fut prometteur dans les années 2000 pendant que Buffalo avait une équipe solide. Depuis, c’est la déchéance totale. Il n’est plus le gardien qu’il a déjà été et selon moi, il n’est bon que pour la retraite. Avec 81 d’Overall, il sera considéré comme un gardien numéro 2 et tant qu’à moi, sa place est à coacher des jeunes gardiens dans les mineurs. Il ne mérite même plus d’avoir 80 d‘overall. Une fin de carrière en queue de poisson. Il devrait se retirer à la fin de la saison.  

1: Tukka Rask, Boston, 90 d’Overall

Celle-là, j’avoue que j’ai de la misère. Je pourrais comparer Rask, Quick et Andersen toute la journée. Malgré l’une des équipes les mieux balancées de la LNH, Rask vient toujours à bout de se tirer dans le pied dans les grands moments. Si vous voulez un gardien de but pour allouer le but niaiseux en finale de la Coupe Stanley, Rask est votre homme. Il est un bon gardien par moment, mais vraiment inconstant. À chaque année, il est le point d’interrogation des Bruins et être un point d’interrogation avec 90 d’overall, c’est assez contradictoire. 

Voilà pour mon top 10 des joueurs surévalués, restez près pour le top 10 des joueurs sous-évalués!

Catégories
AperçusCritiquesOpinionPlaystation
Natif de St-Valère et bachelier en linguistique depuis 2015, je me suis toujours intéressé au domaine des jeux vidéo. J'adore tous les types de jeux, ma seule condition: avoir du plaisir à jouer. Je me spécialise en RPG, en jeux de sports et en licences oubliées.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet

  • NHL 20: Les joueurs discrets

    Après avoir cerné les joueurs qui selon moi étaient surévalués, je me suis demandé quels sont ceux étant sous-évalués. Vous savez, les joueurs que vous devez avoir dans votre...
  • NHL 20 : Stagnation améliorée

    Enfin NHL 20 nous arrive avec la fraise de Auston Matthews sur la façade. Qu’est-ce que cette nouvelle édition nous apporte de nouveau? Est-ce que les nouveautés nous donneront...
  • Six ports qu’on veut sur Nintendo Switch

    Après plusieurs ports, tels que Rocket League, Dragon Ball FighterZ et Dark Souls: Remastered, nombreux sont les jeux sortis sur la Switch qui n’auraient pas vu le jour sur...
  • NHL 19: Victoire en prolongation

    Après une saison décevante, un repêchage démoralisant et un entre saison peu mouvementé du Canadiens de Montréal, les fans de hockey ont enfin quelque chose de positif à se...