Quelques jeux obscurs qui auraient leur place sur SNES Online

20 jeux sur SNES Online c’est bien, mais plus, c’est mieux! En tout, le catalogue de Super Nintendo contient 721 jeux sortis en Amérique, et plus de 1440 au Japon. Le potentiel d’expansion est énorme.

Je me suis mis à imaginer les prochains titres que Nintendo pourrait annoncer, mais où serait le plaisir à dire que Earthbound, Kirby Super Star, Donkey Kong Country 1-2-3, Super Mario RPG, Super Punch Out et Chrono Trigger devrait être disponible sur ce service? Vous le savez déjà, et la plupart de ces titres s’y retrouveront un jour ou l’autre.

Au lieu de ça, tout ceci n’est qu’une excuse pour vous faire découvrir quelques-uns de mes coups de cœur sur SNES. Des titres moins célébrés, mais qui méritent tout de même votre attention.

Les grands absents

Mais avant, prenons le temps d’éliminer quelques jeux de notre wishlist. Certains studios ne participeront jamais à SNES Online parce que c’est bien plus lucratif ailleurs…

Konami : Contra et Castlevania. Avec les deux collections qui viennent tout juste de paraître sur toutes les plateformes (y compris la Switch), Konami n’aurait rien à gagner à donner Super Castlevania IV et Contra III gratuitement.

Même chose pour Square Enix, dont les remaster et ports ne finissent plus de finir. Secret of Mana? Pas avec la «Collection of Mana» disponible sur Switch. Final Fantasy? Vous ne savez donc pas que l’objectif de Square est de sortir les Final Fantasy sur toutes les plateformes imaginables?

Puis il y a Disney, qui ressort ses jeux classiques, comme Aladdin et Lion King en 2019, ou Disney Afternoon Collection en 2017. Oubliez donc les autres jeux de licence sur SNES Online.

Sinon en vrac, on a Wild Guns déjà disponible sur le eShop, les trois premiers Super Mario Bros (et Lost Levels) dans NES Online (rendant Super Mario All-Star peu probable) et les jeux de NeoGeo vendu séparément (les versions SNES de Fatal Fury, Samurai Showdown, World Heroes, Magical Drop ne seront pas disponibles). De toute façon, les ports de jeux d’arcade sont rarement aussi bons que l’original, alors pourquoi ne pas opter pour SNK 40th Anniversary collection, Capcom Beat’em Up bundle ou les jeux NeoGeo de Hamster?

Pieces

(développé par Nippon Ichi Software, le studio derrière les Disgaea)
Pieces est IN-CRO-YA-BLE. Vous ne m’aurez jamais vu autant enthousiaste pour un jeu aussi simple. Quand j’ai vu que Retro MTL en avait reçu une copie, j’ai crié et couru au magasin. Oui, c’est bon à ce point. C’est un jeu de casse-tête, littéralement : on y fait des «jigsaw» puzzle de 24 morceaux, les puzzles les plus intenses que vous avez faits de votre vie.

D’abord, c’est toujours du 1 contre 1, avec l’IA ou un ami. Le but est d’être le premier à terminer 3 casse-têtes. En y jouant, des power-ups de style «Mario Kart» se débloquent aléatoirement. Certains affectent l’adversaire (inverse ses contrôles, ralenti son curseur, ou retire carrément des pièces déjà posées), alors que d’autres vous avantagent (indice sur la position d’une pièce, dévoilement de l’image à compléter, ou même un ordinateur qui pose les pièces à votre place). Plus vous passez de temps sans utiliser un power-up, plus ceux qui se débloquent sont puissants. C’est donc primordial d’user de stratégie et d’utiliser les power-ups au bon moment. Parce que chaque seconde compte.

Au niveau le plus facile, il n’y a aucun stress à avoir. On prend notre temps et la victoire arrive naturellement. Au niveau «normal» ça commence à se corser. Chaque erreur vous désavantage. Pour gagner, on vous demande de placer les pièces le plus rapidement possible sans faire d’erreur. On peut tenir un bouton enfoncé pour accélérer le curseur et croyez-moi, vous l’allez le presser jusqu’à avoir une crampe dans la main. Il est compatible avec la souris pour SNES, si jamais vous en avez une sous la main.

En surface, Pieces est un jeu de casse-tête pour enfant sans le moindre intérêt, mais lorsqu’on s’y attarde, il est si compétitif et demandant qu’on pourrait en faire un eSport, croyez-moi.

Uniracers

S’il y a bien un jeu rétro qui n’a jamais quitté mon esprit, c’est Uniracers. Juste avant de changer leur nom pour Rockstar North et nous pondre le premier Grand Theft Auto, DMA Design nous a offert le jeu de course le plus unique qui soit. Plus rapide que Sonic et plus fou qu’un SSX, il vous demande d’enchaîner des manœuvres acrobatiques pour gagner de la vitesse et ainsi battre votre rival.

C’est ultra nerveux comme jeu (la victoire se joue sur des centièmes de secondes), et pas question de rater une pirouette, sans quoi c’est la défaite! Juste à y penser, j’ai la bouche sèche et les mains moites.

Sa campagne est composée de courses contre la montre, contre un adversaire, mais aussi des stunt runs où on doit faire des acrobaties pour avoir le meilleur pointage. En écran partagé, c’est tendu, je vous le dis. Ma copie complète avec la boîte est probablement l’item le plus cher à mes yeux dans ma collection rétro, même s’il ne vaut qu’une quarantaine de dollars. La raison? Il n’est disponible sur aucune autre plateforme, dans aucune compilation ni sur console virtuelle!

Malgré tout ça j’ai peur qu’il n’arrive jamais sur SNES Online parce que DMA a été poursuivi en cours par nul autre que Pixar! Le studio d’animation avait fait un court métrage 7 ans plus tôt mettant en vedette un unicycle vivant, et a jugé que Uniracers était du plagiat. Seules les 300 000 copies produites initialement ont continué leur chemin, autrement, la production a stoppé à la demande de Pixar.

Tetris Attack/Panel DePon

(développé par Intelligent Systems, le studio derrière Fire Emblem et Paper Mario)
Mon amour pour les jeux de puzzle ne sera comblé que lorsque Tetris Attack sera jouable sur ma Switch. Pour une question de licences, c’est peut-être la version japonaise avec aucune mention de Tetris qui serait disponible (elle l’était d’ailleurs sur la SNES Mini japonaise). Ce jeu de puzzle tout à fait génial s’est souvent travesti en Amérique avec le costume d’une franchise connu avec l’intention d’attirer plus de gens (Pokémon Puzzle League, Tetris Attack avec des personnages de Mario). On est dü pour profiter de l’original.

Panel DePon est rapide et stratégique, nous donnant le même kick que lorsqu’on est dans notre flow à Tetris. Les pièces «garbage» tombent au-dessus de votre pile sans ruiner vos stratégies puisqu’ils prennent toute la largeur de l’écran, chose que j’apprécie énormément par rapport à Puyo Puyo. Quand on se fait attaquer, on peut tomber en mode panique et simplement éliminer tout ce qu’on peut le plus rapidement possible, et ce sentiment est génial.

Le mode online pourrait ajouter une tout autre dimension à ce titre, et remplacer un Planet Puzzle League pour Switch que nous n’aurons probablement jamais. Qui sait? Peut-être qu’avec cet import, la franchise pourrait gagner des fans et lui donner enfin le spotlight qu’elle mérite?

Mario no Super Picross

(développé par Jupiter, le studio derrière Picross S)
Parce que oui, Jupiter nous fait des Picross depuis 1995. Leur tout premier titre était Mario Picross sur GameBoy. C’est uniquement le Japon qui a eu droit à deux suites, soit Mario Picross 2 (GameBoy) et Mario no Super Picross (SNES). Certains sont apparus sur la Virtual Console de la Wii et Wii U, mais seulement en Europe et au Japon. Peut-être que SNES Online nous permettra enfin d’y jouer! Après le succès des Picross S sur le eShop Switch, cette version rétro avec Mario sur la pochette est l’introduction idéale au genre.

Mario & Wario

(développé par Game Freak, le studio de Pokémon)
Bon. Celui-ci, on n’en a pas vraiment besoin. J’avais juste envie de vous en parler. Pouvez-vous croire que le Japon a eu droit à un jeu mettant en vedette Mario avec un seau sur la tête? Wario lui lance ce truc sur la tête et une fée, contrôlée par vous, doit cliquer sur des blocs pour s’assurer que Mario ne se casse pas la gueule comme un Lemming. Ce jeu nécessitait la souris pour SNES (celle qui venait avec Mario Paint), c’est peut-être pourquoi il n’est jamais sorti en Amérique, malgré le fait qu’il est entièrement en anglais! Peut-être qu’en le rendant compatible avec l’écran tactile ou le joystick, il pourrait fonctionner sur Switch. Après tout, Pieces se contrôle avec un curseur à l’écran et est totalement jouable avec une manette de SNES.

Vegas Stakes

(développé par Hal Laboratory, le studio derrière Kirby et Super Smash)
Avec récents scandales de loot box, le climat actuel n’est peut-être pas idéal pour le gambling, mais sachez que le casino virtuel de Vegas Stakes était sublime. C’est un des rares jeux du genre qui incorporait un élément narratif. Vous débutez avec 1000 $ et votre but ultime est de quitter Vegas avec rien de moins que 10 millions de dollars dans vos poches. Vous pouvez dialoguer avec des personnages que vous rencontrez, visiter 5 casinos différents (dont le casino futuriste «the 2020»), et même profiter du mode multijoueur à quatre! C’est pour ce mode multijoueur que Vegas Stakes serait génial sur SNES Online, d’autant plus qu’un petit jeu de gambling, ça se prend bien en mode portable. Et pouvez-vous croire qu’il est LUI AUSSI compatible avec la souris sur SNES?

Sutte Hakkun

(développé par Nintendo et IndiesZero, responsable de NES Remix et Theatrhythm)
Un jeu à l’historique un peu complexe, mais en résumé, 5 versions sont ont été disponible. 4 d’entre elles ont été diffusées sur le SNES Satellaview, un add-on japonais qui permettait de télécharger des jeux via satellite. Quoi qu’il en soit, une version finale «en cassette» a vu le jour en 1999, soit la même année que Super Smash pour Nintendo 64. Pas étonnant qu’il soit passé dans le beurre.

Sutte Hakkun est un puzzle-platformer dans la veine de Box Boy. Le protagoniste est transparent et grâce à son bec de kiwi (l’oiseau, pas le fruit), il peut absorber la couleur de blocs environnants et l’injecter ailleurs, ou créer des blocs dans le but de récolter tous les fragments d’arc-en-ciel répartis dans le niveau. C’est unique, ingénieux et totalement inconnu de la plupart des joueurs : c’est ce qui en fait un candidat idéal pour SNES Online.

Et vous? Quel est votre souhait pour le service de Nintendo?

Catégories
DossiersOpinion
C'est un gamer, fan de science-fiction, de BD, de jeux de société et de musique électronique. Bref, un geek. Rédacteur depuis 2008, il adore partir à la recherche de jeux uniques, peu importe leurs dates de sortie ou leurs pays d'origine.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet