Dragon Quest XI S est LE meilleur RPG sur Switch

Je suis un grand amateur de RPGs japonais. Ça doit être mon côté nerd, mais je me plais à passer des dizaines d'heures aux côtés de personnages tout droit sortis d'un anime japonais, les accompagnant dans leur quête qui finit invariablement par  « sauver le monde » et/ou « tuer Dieu ». 

J’aime les plaisirs simples. 

Mais force est d’admettre que ma console préférée, la Switch, n’est pas la plus gâtée en termes de RPG japonais. Bien sûr, nous en avons eu quelques uns (Octopath Traveler, Ys VIII: Lacrimosa of Dana, Xenoblade Chronicles 2), mais peu de titres vraiment transcendants. 

Jusqu’à maintenant. 

Parce que Dragon Quest XI S: Definitive Edition vient de débarquer sur nos consoles, et je vous avertis, c’est un « critical hit »!

Sylvando, mon pref'

Le RPG le plus ‘’chill’’ de tous les temps

Il y a des jeux qui cherchent à nous faire vivre des émotions fortes, à nous tenir sur le bord de nos sièges, tenus en haleine par le suspense et l’urgence. 

Et il y a Dragon Quest XI, qui veut nous raconter une histoire avant d’aller faire dodo. 

J’ai aucune idée comment Square Enix ont réussi leur coup, mais ils réussissent ici à nous offrir un jeu à la fois relaxant et passionnant. 

L’univers de Dragon Quest, pour ceux qui n’y sont pas familiers, est un univers coloré et cartoonesque à souhait. En fait, c’est le légendaire Akira Toriyama, artiste derrière la célébrissime série Dragon Ball, qui est derrière la conception des personnages. 

On se retrouve donc devant un univers coloré et mignon, où rien ne semble jamais aller vraiment mal.

Ajoutez à ça une histoire qui ne nous met jamais trop de pression, et on se retrouve avec un jeu qui nous garde de bonne humeur. 

Bien sûr, c’est un RPG, alors il y a cette menace d’une créature maléfique qui veut s’emparer du monde qui plane. Mais après une trentaine d’heures de jeu, cette fameuse menace n’a toujours pas pointé le bout de son nez. 

En fait, pendant la plus large partie du jeu, le héros se promène avec les amis qu’il a rencontré, et il cherche des perles magiques qui lui permettront d’aller voir un arbre tout aussi magique. Pis c’est pas mal ça: un petit voyage sac à dos avec une bande d’amis. 

Pourtant, ça reste intéressant. Chaque localité à sa personnalité propre et ses personnages mémorables, ainsi que ses secrets qui attendent d’être découverts. On reste donc accrochés à l’aventure, même si il n’y a pas beaucoup d’enjeux. 

En fait, c’est un jeu tellement relaxant que je me suis surpris à plusieurs reprises à amener ma console au lit avant de me coucher. Parce que Dragon Quest XI, c’est un peu comme se faire raconter un conte avant la nuit, un conte dans lequel on sait que tout finira bien. 

 

Une version définitivement définitive

Mais bon, peut-être que vous avez déjà vécu tout ça. À quoi bon se procurer la version Switch, alors? 

Une trame sonore dopée

Il y a plusieurs raisons. Tout d’abord, on a réglé le problème de l’infâme musique de la version originale. En effet, Square Enix ont opté dans la version originale sur PS4 pour une trame sonore en MIDI, qui confère aux pièces toute la richesse musicale d’un Tamagotchi enfermé dans le micro-ondes.

Heureusement, pour la version Switch, on a décidé d’utiliser l’enregistrement orchestral tel qu’interprété par le Tokyo metropolitan symphony orchestra. Écoutez la différence par vous-même:

Ajoutons à ça la présence de voix japonaises et de la trame sonore de Dragon Quest VIII pour varier les morceaux un tantinet, et DQ XI se présente ici dans ses plus beaux habits audio.

 

Une quête supplémentaire

Un autre ajout de taille est la quête des Tockles, ces petites créatures magiques en charge de protéger l’histoire avec un grand « H ». Quand vous découvrez leur royaume (entièrement conçu dans un style 2D / 16 bits qui rappelle le SNES), on vous apprend qu’un mystérieux ennemi a dérobé des pages de l’histoire. Vous devez donc retourner dans le passé, et revivre des événements des titres précédents de Dragon Quest afin de rétablir le cours de l’histoire. 

Seul petit hic: il faut des mots de passe pour revivre ces chapitres, qui ont eux aussi été perdus. Vous devrez donc trouver tous les Tockles au cours de votre quête, qui vous offriront les mots de passe essentiels pour revivre en 16-bits les événements des Dragon Quest précédents. 

Il s’agit d’un ajout de taille au titre, nous offrant plusieurs heures supplémentaires de jeu. C’est aussi un immense cadeau pour les fans de Dragon Quest de la première heure, même s’ils sont probablement moins nombreux en Amérique du Nord qu’au Japon. 

Dans le bon vieux temps du 2D

Finalement, on ne pourrait passer sous silence l’ajout du mode 2D à cette itération de Dragon Quest XI. 

En 2017, les japonais ont eu droit à une version 3DS de Dragon Quest XI, titre qui n’a jamais eu droit à une sortie sur nos terres. 

C’est maintenant chose du passé, puisque cette version a été ajoutée à la version Switch de Dragon Quest XI. Quand vous vous rendez dans une église, on vous offrira l’option de passer à la 2D. 

Si tel est votre souhait, vous pourrez alors poursuivre votre aventure dans un habillage graphique qui rappelle les heures de gloire du bon vieux Super Nintendo. 

Ce n’est malheureusement pas une intégration parfaite; le mode 2D ne peut débuter qu’à certains points de départ précis, si bien qu’il est possible que vous perdiez un peu de progrès au passage à la 2D, le jeu vous ramenant habituellement au début du chapitre en cours. 

Il vous faudra donc faire usage de deux sauvegardes, ou mieux encore, garder le mode 2D pour un deuxième playthrough.

 

Le meilleur RPG sur Switch

Ça me fait presque mal de dire ça, parce que j’ai ADORÉ Fire Emblem Three Houses cet été, mais Dragon Quest XI S: Definitive Edition est à mon sens LE meilleur RPG sur Switch en ce moment. 

Dragon Quest XI S fait appel à la nostalgie de l’époque 16-bits tout en ayant des personnages plus attachants, un univers plus riche et une histoire plus intéressante que ce qu’on retrouve dans Octopath Traveler. 

Dragon Quest XI S propose un large univers qui ne demande qu’à être exploré, tout en offrant des graphismes plus soignés et une aventure plus rythmée que Xenoblade Chronicles 2. 

Dragon Quest XI S offre une variété d’activités et un fini soigné dont même l’excellent Fire Emblem Three Houses peut être envieux. 

Dragon Quest XI S: Definitive Edition est le meilleur RPG sur Switch. 

 

Catégories
Jeux
La première vidéo de Pier-Luc, c'est lui, à l'âge de 3 ans, qui joue à Duck Hunt avec le gros fusil orange. Il les a pwn 360 NO SCOPE. Depuis, il passe beaucoup (trop) de temps à jouer à des jeux, que ce soit sur Android, 3DS, Wii U (oui, il est l'une des six personnes à avoir acheté une Wii U) ou PS4. Il ne joue pas beaucoup à l'ordinateur, sauf pour les fois où il télécharge des émulateurs pour jouer à de vieux classiques (des jeux qu'il possède, bien sûr). Quand il ne joue pas, il écoute la WWE, il lit ou bien il tente de faire avancer sa carrière en humour. Mais soyons honnêtes, il passe surtout son temps à jouer.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet