Le Dépisteur – Sin Slayers: La chasse aux péchés

Qu’on le veuille ou non, les péchés capitaux ont marqué l’imaginaire collectif. Autant dans la littérature que dans les jeux vidéo, ce sujet récurrent est toujours amené d’une nouvelle...

Qu’on le veuille ou non, les péchés capitaux ont marqué l’imaginaire collectif. Autant dans la littérature que dans les jeux vidéo, ce sujet récurrent est toujours amené d’une nouvelle manière. Qu’en est-il de Sin Slayers du studio Goonswarm? Est-ce que leur produit se démarque réellement des autres? Cette analyse est possible grâce à une clé qui nous a été offerte. 

Le dépisteur est une chronique visant soit à faire découvrir des jeux qui sont passés sous le radar, soit à ramener au goût du jour des classiques qui sont tombés dans l’oubli.

L’aube des temps

L’histoire commence avec un guerrier, une prêtresse, une archère et un protecteur (gros chevalier axé sur la défense) qui combattent une horde de monstres volants à l’extérieur d’une église. Je prends la peine de le dire, les personnages sont appelés par leur profession. Le prêtre étant aveugle entend les combats et les invitent dans la protection de l’établissement. Dès le départ, nous y apprenons que l’aveugle est en fait très puissant et qu’il tient une barrière protectrice autour de l’église ce qui empêche les monstres d’attaquer la bâtisse. De ce fait, vous en faîtes votre quartier général. Sur la table du centre, vous voyez 7 cristaux qui représentent les 7 péchés capitaux incarnés en monstres. Vous devez commencer par le sous-fifre de la gourmandise en étant limité au guerrier, à la prêtresse et à l’archère. Ensuite, vous rencontrerez plusieurs autres personnages qui viendront vous aider dans votre quête. 

Prendre son temps 

Sin Slayers est un RPG classique tour par tour. L’essentiel de votre stratégie est d’éliminer vos adversaires le plus rapidement possible. Or, c’est plus facile à dire qu’à faire, car les ennemis ne sont pas nécessairement faibles à vos attaques. Chacun des personnages possède 2 habiletés, une attaque de base et une attaque requérant de la rage, pour éventuellement se rendre à un maximum de 5 habiletés totales. Normalement, vous obtenez des points de rage à partir du second tour. Ensuite, vous pourrez dépenser vos points sur des attaques super puissantes. C’est pas bien de rager, sauf dans ce cas-ci. 

Il est venu le temps … des personnages! 

Comme je l’ai déjà mentionné, Sin Slayers implique de battre les péchés capitaux. Un fait intéressant est que les personnages aussi incarnent des péchés capitaux! C’est la quête du repentir des humains face aux méchants péchés. La description des personnages étant très bien amenée, je vous laisse le soin de venir le découvrir, mais en voici juste un pour vous mettre l’eau à la bouche.

Selon vous, quel péché un guerrier peut bien incarner? Si vous avez pensé à la rage (colère), vous avez raison! Le guerrier est un soldat impérial qui a démontré tous ses talents dans ses prouesses sur le champ de bataille. Mais, plus il se bat, plus il lui est impossible de contrôler sa rage. S’il n’y a que 7 péchés capitaux et 10 personnages qui peuvent être dans votre équipe, imaginez la suite!

Temps carré (Joke plate sur Time Square)

Les donjons sont assez simples en soi, sauf que vous dépendrez beaucoup des personnages que vous choisissez pour vos quêtes. Par exemple, si nous restons avec le guerrier, il a pour habileté hors combat de percevoir les dangers à une certaine distance de vous. Les habiletés hors combat ont des cooldowns, alors vous ne pourrez pas en abuser. Dans la carte du donjon, vous commencerez sur un carré découvert et vous vous déplacerez de carré en carré pour en découvrir tous les recoins. Chaque case que vous découvrirez diminuera le cooldown des habiletés hors combat tandis que si vous revenez dans une case déjà découverte, rien ne bougera.

Dans vos déplacement, vous trouverez des combats, des événements ou le boss. Avec tout ça, vous devrez gérer la jauge de péché (Sin Gauge). Lors de certains événements, vous aurez le choix d’augmenter la jauge ou de la diminuer. Quand elle atteint un certain niveau, les ennemis deviennent plus puissants, donc beaucoup de plaisir en perspective!

Le temps du secondaire

Une section essentielle dans Sin Slayers est les quêtes. Les quêtes principales se résument généralement à battre le pré boss et débloquer la carte du boss pour finalement le vaincre.Par contre, dans chaque carte, vous trouverez une quête secondaire qui ne peut s’accomplir qu’à l’intérieur de ladite carte. Si vous quittez pour retourner à l’église, elle s’annule. Comme les combats ne sont pas super payant en expérience, les quêtes secondaires vont vite devenir vos amies, surtout si vous souhaitez entraîner vos personnages. Vous pouvez refaire une même carte plusieurs fois et y obtenir une nouvelle quête secondaire qui vous permettra de gagner plus d’expérience et monter de niveau plus rapidement. Disons que je vous évite de perdre votre temps. 

Le temps de la fin

Sin Slayers est très bien fait, très agréable à jouer et très facile à prendre en main. Le tutoriel n’est pas envahissant et une fois le principe compris, vous aurez tout ce qu’il faut pour vous repentir. La musique est bonne et les graphismes me font beaucoup penser à The King of Dragon sur la Snes sans l’aspect platformer. Si vous n’êtes pas du genre à vous lasser des combats dans les RPG, Sin Slayers vous plaira assurément. Il vaut certainement la peine de lui consacrer un petit peu de votre temps!

Catégories
CritiquesPC / MAC
Natif de St-Valère et bachelier en linguistique depuis 2015, je me suis toujours intéressé au domaine des jeux vidéo. J'adore tous les types de jeux, ma seule condition: avoir du plaisir à jouer. Je me spécialise en RPG, en jeux de sports et en licences oubliées.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet