Luigi’s Mansion 3 : La chasse aux fantômes est ouverte

« Nous sommes de retour, pour vous jouer un mauvais tour » … c’est la devise qu’aurait les fantômes s’ils pouvaient parler. De toute façon, ils n’auraient pas l’opportunité...

« Nous sommes de retour, pour vous jouer un mauvais tour » … c’est la devise qu’aurait les fantômes s’ils pouvaient parler. De toute façon, ils n’auraient pas l’opportunité de la dire, puisque Luigi les aspire plus vite que l’éclair. Depuis le 31 octobre 2019, jour de l'Halloween, notre plombier vert préféré fait son grand retour en tant que protagoniste pour une troisième chasse aux fantômes dans Luigi's Mansion 3!

Luigi et Roi Boo

 

C'est le début d'un temps nouveau

Dans cet opus, Luigi se retrouve non pas dans un manoir, comme le titre l’indique, mais bien dans un hôtel. On se bien pourquoi Nintendo ne l’ont pas plutôt nommé « Luigi’s Hotel ». Peut-être qu’ils n’ont pas voulu faire référence à l’un des pires jeux qu’était « Hotel Mario », sorti sur Philips CD-i en 1994. En réalité, la raison pour laquelle l’histoire de Luigi’s Mansion 3 se déroule plutôt dans un hôtel que dans un manoir serait, selon le producteur Kensuke Tanabe, qu’un hôtel permettrait une « exploration trois-dimensionnelle ». De plus, Nintendo voulait que les joueurs « soient capables de visualiser la configuration de l’hôtel ».

L’histoire de Luigi’s Mansion 3 reprend là où s’était terminé l’histoire du jeu précédent. Luigi et son compagnon, le chien fantôme Ectochien (Polterpup), accompagné de Mario, Peach et de plusieurs Toads, reçoivent une invitation pour prendre des vacances dans un hôtel luxueux (certaines personnes peuvent y voir un clin d'oeil entre le jeu et le film The Shining). Après s’être endormi dans sa chambre, Luigi se réveille brusquement lorsqu’il entend des cris. Il s’aperçoit par la suite qu’il s’agit en fait d’un hôtel hanté, où son frère et ses amis ont disparu. Il apprend que la propriétaire des lieux, Ambre Brusquade (Hellen Gravely), a attiré le groupe pour permettre au roi Boo de se venger en transformant tout le monde en portrait, incluant le professeur K. Tastroff (Professor E. Gadd). Après avoir réussi à s’échapper, Luigi parvient à récupérer l’Ectoblast (Poltergust), l’aspirateur qui lui permet de capturer les fantômes.

 

Rien que pour vos yeux

Dès le début, on remarque qu’on fait face à un très bon jeu, signé Nintendo. Les graphismes de style cartoon et les animations sont tellement bien faits que ça en fait presque peur. Il n’y a pas à dire, les animateurs ont mis corps et âme sur tous les détails qui s’y trouvent, pour être sûr que l’on joue au meilleur jeu possible. Qu’on soit seulement au début en train de découvrir l’hôtel qui est d’une beauté phénoménale, ou bien qu’on se retrouve au moment où l’hôtel devient officiellement hanté à nos yeux, les éléments visuel sont bien été conçus pour notre plaisir.

Hôtel luxueux

 

Explorons les lieux en compagnie des fantômes

Lorsque Luigi récupère son aspirateur, le joueur remarque qu’il est préférable d’aspirer le plus d’objets possibles. Que ce soit des rideaux, les affiches ou les meubles qui se trouvent dans les chambres, c’est la meilleure façon d’y découvrir des secrets, de trouver de l’argent et de dénicher des pierres précieuses. Après tout, c’est la base d’un jeu comme Luigi’s Mansion que d’aspirer tous les éléments se trouvant devant soi. C’est fou lorsqu’on aspire les recoins et qu’on y trouve de petits trésors d’une grande valeur. Par ailleurs, il est important de trouver le plus d’argent possible pour pouvoir acheter des objets dans la boutique du professeur, donc c’est une bonne idée d’aspirer le plus d’éléments possibles.

Le début se fait de façon plutôt linéaire. Il y a des restrictions et on ne peut pas explorer tout l’hôtel dès le début, principalement parce que certains étages sont accessibles que par l’ascenseur, et que presque tous les boutons de cet ascenseur sont manquants. Par ailleurs, lorsque Luigi obtient le bouton d’ascenseur pour un étage, il doit impérativement s’y diriger pour compléter la quête que lui aura attribué le professeur. Toutefois, on préfère cette façon d’explorer dans un Luigi’s Mansion, plutôt que la structure de mission prédéfini de Luigi’s Mansion : Dark Moon. Ça permet une exploration plus approfondie des lieux et ça ne brise pas le flow quand on ramène de force le joueur dans un HUB central.

 

Des mécaniques réinventées

Ce qu’on apprécie particulièrement, ce sont les divers outils inclus dans l’aspirateur de Luigi et les nouvelles mécaniques présentes dans Luigi’s Mansion 3. Évidemment, Luigi peut toujours aspirer des fantômes et des objets, mais aussi souffler pour pousser des objets dans l’environnement. Comme nouveauté, il peut maintenant faire plus de dégâts aux fantômes en les projetant sur le sol, ce qui rend les attaques plus intéressantes et comique. Il a aussi la possibilité de lancer une ventouse munie d’une corde que l’on peut ensuite aspirer et tirer, dans le but de briser de gros objets. Cette fonctionnalité permet à la fois de d’avancer dans certains endroits, mais aussi de possiblement trouver des trésors.

La meilleure nouveauté de Luigi’s Mansion 3 est sans contredit Gluigi (Gooigi), une version gluante de Luigi. Bien qu’il ait d’abord été introduit dans le remake de la version 3DS de Luigi’s Mansion, Gluigi peut faire les mêmes mouvements et les mêmes attaques que l’original, avec quelques capacités de plus. Il peut résoudre des puzzles, traverser les sols à pointes et se faufiler à travers les barreaux, les grilles et les fentes des bouches d’aération pour atteindre des endroits inatteignables par Luigi. Parfois, Gluigi doit même aider son original dans ses combats contre les fantômes. Autre nouveauté bien comique :le clin d’œil que Nintendo fait par rapport à sa Virtual Boy. Dans Luigi’s Mansion 3, cet objet s’appelle le Virtual Boo et permet de communiquer directement avec le professeur quand Luigi n’est pas dans son laboratoire.

Luigi et Gluigi

 

Des heures de plaisir en Multijoueur

Le mode multijoueur de Luigi’s Mansion 3 est tout aussi génial que l’histoire solo. Ce mode permet à un maximum de huit joueurs de jouer ensemble localement ou en ligne, de façon coopératif ou compétitif. Dans le mode coopératif, les joueurs doivent nettoyer tous les étages d’un gratte-ciel en recherchant les fantômes cachés. C’est un excellent mode à essayer pour ceux qui souhaitent vivre une expérience plus longue et immersive.

Pour ce qui est du mode compétitif, les joueurs sont en équipe de deux et doivent combattre les autres joueurs dans trois types de matchs différents. Dans le premier, les équipes marquent des points en attrapant des fantômes. Pour le deuxième, les équipes marquent des points en sécurisant des boulets de canon et en tirant sur des cibles. Concernant le troisième, les équipes utilisent des flotteurs pour collecter des pièces qui tombent dans une piscine tout en évitant les mines. Si vous êtes fanatiques des mini-jeux à la Mario Party, vous allez passer des heures de plaisir à compétitionner avec vos amis.

Mode multijoueur

 

Une nouvelle aventure, pas comme les autres

Luigi’s Mansion 3 est un jeu à essayer si vous avez apprécié les deux précédents opus. il nous permet d’explorer plus librement les lieux, comparativement au temps qui nous ramenait constamment au point de départ après avoir fini la mission.  Vous aurez aucun mal à passer au travers, même si ça ne me prend que plus ou moins 15 heures à compléter. Pour un jeu à thématique d’horreur, c’est une expérience amusante, même pour les plus jeunes. Parce que même s’il fait parti de la liste des jeux qui ne font PAS peur, il se peut que vous fassiez le saut quelques fois. En tout cas, vous aurez été avertis!

Catégories
CritiquesNintendo
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet