Heroland: Réussite ou échec d’un RPG?

Avez-vous déjà rêvé d’être un héros, ne serait-ce que pour une journée? Heroland, nouveauté de Furyu, vous propose une mignonne satire des RPG/JRPG en plongeant le joueur dans un contexte de parc d’attraction. La question, cependant, se pose: Est-ce que Heroland est une réussite ou un échec.

Heroland: Chaque histoire à besoin d’un nouveau héros!

 

S’il y a bien une chose que vous devez savoir chez moi, c’est que je suis un mordu de RPG. Ceci, est un fait! J’en consomme, j’en mange, j’en rêve!

En effet, si vous avez déjà voulu faire part d’un RPG, bienvenue dans Heroland! Heroland est sans aucun doute un jeu une ligue à part entière. Développé par FuRyu avec une équipe composée de vétérans de titres bien-aimés comme Mother 3 et Legend of Mana, le jeu mélange le combat au tour par tour de Final Fantasy avec le parc d’attraction. En somme, on nous offre quelque chose de tout à fait unique.

De plus, ce dernier est doté d’une merveilleuse localisation, et d’une distribution colorée de personnages, y compris une loutre avec une grave crise d’identité et un chiot plutôt royal, c’est un jeu qui ne se prend pas très au sérieux. Ainsi, et en toute honnêteté, je pense que c’est pour le mieux. En effet, et à une époque où les RPG sont remplis de mélodrame et de héros tragiques font fureur, Heroland s’impose est une bouffée d’air frais qui est plus que bienvenue pour le genre et style. Cependant, ceux et celles recherchant une aventure particulièrement profonde, épique, et engageante, voudront peut-être chercher ailleurs.

Tous peuvent devenir un Héro, même une otarie!

Alors, dans Heroland, les joueurs incarnent le rôle de Lucky, un guide touristique nouvellement à l’emploi du parc d’attraction en question. Arborant un afro de taille moyenne, et une montagne de dettes, Lucky doit guider et accompagner les aventurier alors que ces derniers plongent dans les nombreux donjons thématiques du jeu pour combattre les méchants, trouver des trésors, et revendiquer leur gloire et victoires.

Bien sûr, et rapidement, nous apprenons que les choses ne sont pas tout à fait comme elles semblent ou devraient être dans le parc. Ainsi, ne vous attendez pas à des rebondissements hallucinants ici, du moins, en ce qui concerne la prémisse. Heroland, est au final, une expérience loufoque qui n’existe que pour votre divertissement pure, et la dilatation de votre rate.

 

Ambiance loufoque au rendez-vous!

Certes, ce jeu ne possède pas les graphismes les plus impressionnants et/ou les plus ambitieux du monde, mais, et ceci est évident, il y’a beaucoup d’attention et d’amour dans la réalisation de Heroland.

En partie, c’est le dialogue qui vient faire ressortir l’âme de ce jeu. En effet, les personnages de ce jeu déborde de personnalité. Il est facile, aux premiers regards de sous-estimer Heroland et se dire: “Oh regardez! Encore un autre jeu parodiant les RPG classiques en s’en moquant lamentablement et sans originalité.” Cependant, et bien que ce jeu a un petit ton moqueur pour les conventions et thèmes souvent associés aux RPG, c’est ce qui fait en sorte que le jeu fonctionne et donne envie aux joueurs de s’y investir.

Ainsi, ceci est réalisé de la façon suivante: Il y a très longtemps, une bande de valeureux héros ont affronté un Seigneur du Mal (Dark Lord). L’un des héros en question est le père d’un des protagonistes que vous escortez, Le Prince Elric. Donc, le parc serait en fait une sorte d’hommage à cet événement du passé, et non pas une simple attraction touristique.

En revanche, comme mentionné en début de rédaction, le tout n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît, et on se rend vite compte que quelque chose ne tourne pas rond à Heroland!

Suivez le guide: Vous n’êtes pas la star

Alors, vous, en tant que guide, que devez-vous faire pour faire réussir les invités de du parc? Le gameplay principal de Heroland s’articule autour de son exploration des donjons. En effet, les joueurs accompagneront quatre des invités du parc dans des quêtes dans les profondeurs des donjons présents dans le jeu. Cependant, vous n’êtes qu’un guide, ce qui veut dire que vous ne pourrez pas attaquer directement les nombreux ennemis qui parcourent les donjons en question.

De plus, et en tant que guide du parc, vous ne pouvez apporter qu’un soutien et des conseils occasionnels à votre groupe pendant qu’il se bat avec les habitants de chaque donjon (vos collègues de travail). Par la suite, et en combat, la barre d’action de chaque personnage se remplit lentement, un peu comme le fameux système ATB (Active Time Battle) que l’on retrouve dans les nombreux titres de Final Fantasy. Se faisant, et une fois la barre rempli, ces derniers déclenchent une attaque ou une technique de soutien par eux-mêmes.

Cela ne veut pas dire, que vous êtes inutiles, au contraire. En effet, Lucky dispose également d’une barre d’action qui, une fois rempli, lui permet d’assister les membres de l’équipe. Cette assistance se manifeste sous plusieurs formes. Par exemple, vous pouvez utiliser votre tour pour utiliser un objet de soins, ou faire preuve de stratégie et demander à un membre du groupe d’utiliser une attaque ou compétence spécifique sur un ennemi particulier. De plus, vous pouvez également utiliser votre tour pour changer complètement le comportement et agissements du groupe en les encourageant. Ils peuvent être défensif et garder, fuir, utiliser que des attaques, utiliser que des compétences, et ainsi de suite.

Certes, au début, je pensais que cette approche passive du combat était un peu décevante, car vous ne pouvez qu’explorer les premiers donjons avec peu de capacités pour aider votre groupe. Fort heureusement, il faut peu d’attente pour le tout change pour le mieux. Ainsi, pour survivre à des “randonnées” ultérieures dans les profondeurs du donjon, vous devrez garder un oeil sur les monstres auxquels vous êtes confronté et sur l’équipement que vous choisissez d’emporter. Pourquoi? Car vous ne pouvez que transporter qu’un certain nombre de potions de guérison ou d’autres outils dans un donjon. En montant de niveau, vous pourrez tranquillement acquérir des allocations supplémentaires, cependant!

De précieux amis à conseiller et protéger

Par la suite, et bien que survivre aux donjons que vous explorez soit essentiel, vous devrez également vous soucier de garder vos clients satisfaits. En effet, Heroland est une entreprise et un parc d’attractions, après tout, et le client a toujours raison. Dans cet ordre d’idées, vous devrez vous assurer que vos aspirants aventuriers passent le meilleur moment de leur vie, et que rien ne gâchera la journée.

Comment faire dans ce cas? Simple! Pour garder vos clients heureux, vous devrez prendre soin de les garder en vie et motivés. Heureusement, la plupart des combats vous apporteront beaucoup de trésors et d’articles tels des peluches (servant à l’invocation), et autres objets que vous pouvez offrir pour garder le moral des troupes à son apogée. Il est possible d’être gourmand et garder les récompenses pour vous, mais après tout, ce n’est pas vous la star!



Personnellement, je trouvais beaucoup plus gratifiant d’offrir les découvertes, richesses et autres à ceux et celles que je guidais, et voir les relations que j’avais avec ces personnages s'accentuer et s’améliorer.

Après avoir complété un donjon, le parc vous attribue une note basée sur votre performance en tant que guide via une évaluation. Ainsi, ce résultat d’évaluation, affecte, à la fois la quantité de $tarfish (oui c’est vraiment comment on écrit le nom de cette monnaie) que vous recevrez, et votre niveau de guide, qui détermine la quantité d’objets que vous pouvez transporter. De plus, ceci influence la vitesse à laquelle votre barre d’assistance se remplira. Aussi, en plus de remporter de précieux points d’expérience et de l’argent, réussir à rendre vos invités heureux augmentera également votre cote et niveau d’amitié avec ces derniers.

Ultimement, vous voudrez également favoriser votre relation avec chaque personnage, car vous aurez accès à des scènes de dialogue plus ravissantes qui étoffent l’histoire de chaque invité. Ceci vous permet aussi d’avoir éventuellement accès aux quêtes secondaires de ces derniers.

 

Verdict: Ça passe ou ça casse?

Bien que j’ai beaucoup apprécié mon temps à explorer Heroland, cela avait tendance à devenir un peu monotone. En effet, au fur et à mesure que je progressais dans le jeu, les donjons offrent peu de variété. Bien qu’ils offrent plusieurs chemin à explorer pour les compléter, ceci n’impacte pas réellement sur le monstre que vous devrez combattre par la suite. Heureusement, c’est la nature hilarante et complètement loufoque de l’écriture qui a fait en sorte que j’avais envie de rester jusqu’à la fin. Pourtant, ceci serait mentir si je disais que le tout n’a pas commencé à être un peu répétitif. Explorer les mêmes mines, catacombes et autres, avec les mêmes ennemis...jamais au point de s'en lasser, mais un peu énervant.

Ainsi, je crois avoir trouvé la meilleure façon de décrire Heroland à quelqu'un qui n'y a jamais joué! En effet, on est en présence d’un simulateur de RPG classique tour par tour. Vous n’êtes pas du tout en contrôle de vos personnages, et Luckyque vous ne peut que les influencer quelques fois. Je dois cependant dire que l’intelligence artificielle est très autonome. Et, bien qu’elle doit être guidée, elle arrive parfois à se sortir d’embarras. Le tout, en prenant rarement de mauvaises décisions!

En revanche, Heroland est loin d'être décevant. Ainsi, ce n'est pas le jeu de rôle le plus ambitieux auquel j’ai eu le privilège de jouer. Cependant, je suis content de m'être rendu jusqu’à la fin. J’en ressort pleinement satisfait, et je suis content d’avoir persévéré. Cependant, je ne crois pas qu’il en sera de même pour tout le monde. En effet, si vous préférez l'approche beaucoup plus pratique à votre combat tour par tour, vous pourriez être refroidi. En effet, ici, c'est une approche plus passive. Encore une fois, la disposition des donjons peuvent en décevoir certains.

Malgré ces reproches, Heroland est une aventure excessivement charmante et originale. Il est remplie de dialogues et d'interactions comiques, de personnages amusants, et une ambiance vibrante. Si vous cherchez un RPG débordant d'originalité, c'est celui qu'il vous faut. Heroland est une touche unique qui ne se prend pas trop au sérieux! Certes, il frôle la satire, mais on est en présence d'un jeu qui en vaut pleinement la peine. Au final, je considère Heroland comme une réussite, et jamais un échec!

 

Catégories
CritiquesDossiersMicrosoftNintendoOpinionPC / MACPlaystation
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet