Sous le radar 2019: Overloot

Afin de souligner la fin de l’année, Multijoueur a décidé de vous faire découvrir des titres géniaux que vous avez peut-être manqué en 2019. Parce que de nouveaux jeux à découvrir, c’est pas mal mieux que du chocolat de calendrier de l’avent!

Il a suffi d’une partie rapide pour devenir accro à Overloot. C’est au salon MEGA 2019 que j’ai pu essayé ce jeu de Bkom Studios de Québec, sur le coin d’une table, parmi le chaos de la convention. La première chose que j’ai faite en arrivant chez moi, c’est télécharger ce jeu sur mon iPad et y jouer pendant beaucoup trop longtemps.

Je déteste la gestion d’inventaire dans les RPG. Surtout ceux dont l’inventaire est une grille sur laquelle on doit placer méticuleusement chaque item. On a toujours l’impression d’avoir trop choses entre les mains, et on finit par se débarrasser de trucs importants.

Par contre, j’adore les jeux de puzzles. Ceux qui demandent de la rapidité, de l’observation et un brin de stratégie. Et si on combinait les deux? Voilà ce que Overloot propose.

Le jeu se présente sous la forme d’une grille : c’est l’inventaire de notre personnage. On y trouve des épées, boucliers, et casques de toutes les formes. Lorsqu’on appuie sur un item, il disparaît de l’inventaire, et il s’équipe sur le personnage. Il s’usera jusqu’à se détruire.

Mais ce n’est pas grave, puisqu’à chaque fin de combat, le loot récolté tombe dans notre grille, qui se remplit dangereusement. L’astuce, c’est de combiner deux objets en les glissant l’un sur l’autre, pour former une version améliorer de l’objet. On doit faire cette action frénétiquement, puisque l’inventaire ne cesse de se remplir. S’il n’y a plus de place : Overloot! On perd une partie des trésors que l’on a récolté, ainsi que quelques armes qui auraient pu vous aider à survivre à la suite.

C’est donc un mélange judicieux de casse-tête de type match 3 (2 dans ce cas-ci), et de gestion d’inventaire. On doit tout de même user de stratégie afin de s’assurer que notre guerrier survive, tout en optimisant l’espace dans l’inventaire.

C’est rare de voir une mécanique de jeu de marier aussi bien au concept général. Plutôt que d’y aller avec une thématique de fruit générique, l’utilisation d’une thématique rpg créer un tout cohérent, qui rend l’expérience intuitive, engageante, tout en étant une parodie de la gestion d’inventaire inutilement complexe. (Salut Deus Ex, ça va?)

En progressant, on débloque une multitude de magasins où l’on peut acheter des upgrades permanents qui faciliteront notre progression. On est toujours à un combat de débloquer quelque chose de nouveau, alors c’est difficile d’arrêter!

Un Free-to-pub ou Pub-to-win?

Évidemment, les mécaniques de free-to-play nous rattrapent assez vite. On peut payer pour acheter des cristaux qui nous permettent de débloquer des coffres, qui nous donnent de l’or et des objets.

Il est tout à fait possible d’y jouer sans dépenser un sou, mais on est fortement encouragé à regarder des publicités pour obtenir des bonus non négligeables (doubler vos points d’attaque, de vie, de défense, récompenses, et le contenu d’un trésor). Si seulement on pouvait payer pour enlever toutes les publicités et obtenir un bonus permanent!

Mais bon, on a tout de même beaucoup de plaisir avec ce jeu bien sympathique et original, que vous pouvez essayer gratuitement dès maintenant sur iOS ou Android.

Catégories
CritiquesJeuxMobile
C'est un gamer, fan de science-fiction, de BD, de jeux de société et de musique électronique. Bref, un geek. Rédacteur depuis 2008, il adore partir à la recherche de jeux uniques, peu importe leurs dates de sortie ou leurs pays d'origine.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet