Sous le radar 2019 : Supermash

Afin de souligner la fin de l’année, Multijoueur a décidé de vous faire découvrir des titres géniaux que vous avez peut-être manqués en 2019. Parce que de nouveaux jeux à découvrir, c’est pas mal mieux que du chocolat de calendrier de l’avent!

C’est dans une boutique de jeu que les protagonistes de Supermash découvrent une console rétro d’une rareté incalculable. Celle-ci a une particularité remarquable : elle comporte deux fentes pour y insérer des cartouches. Qu’est-ce qui se passe si on y insère deux jeux en même temps? Un mash-up imprévisible!

Dans Supermash, le but est d’expérimenter en mélangeant les genres. À votre disposition se trouve des cassettes nommées «Platformer», «Stealth», «RPG», «Action-aventure», «Shoot em up» et «Metroidvania». Vous pouvez essayer n’importe laquelle des 36 combinaisons, qui seront aussi agrémentées d’un glitch aléatoire qui affecte le gameplay. Un jeu unique est alors créé et vous devrez compléter la mission qui apparaît à l’écran dans le temps impartie.

Chaque fois qu’on termine un mash, on gagne les cartes, qui correspondent au niveau, ennemi, personnage qui y était. Ensuite, lorsqu’on créer une nouvelle combinaison, on peut y appliquer sa collection de cartes pour choisir spécifiquement les éléments qui en feront partie, ce qui décuple les possibilités d’une façon impressionnante. On peut aussi choisir la difficulté et la durée de l’expérience.

Attention : même si vous sélectionnez les mêmes genres deux fois de suite, le résultat sera différent!

Lorsqu’une combinaison vous plaît, vous pouvez le partager à d’autres joueurs via un code, un peu comme Mario Maker. Malgré l’absence d’éditeur de niveau, ça peut être marrant d’essayer les trouvailles étranges de vos amis.

Le tout est appuyé par une campagne dans laquelle les missions qui vous sont données vous obligeront à profiter des différentes fonctionnalités du jeu.

Comme on pouvait s’en douter, l’exécution laisse parfois à désirer. On se retrouve parfois avec des mash-up bogués, impossible à terminer, ou juste pas très amusant. Un peu comme si on essayait les prototypes provenant d’un game jam qui fût beaucoup trop court. Par exemple, il m’est arrivé de tomber sur un «platformer/platformer» dont le but était de tuer tous les ennemis, mais avec un glitch qui tue, justement, tout les ennemis à l’écran chaque fois que l’on saute…!

Je lui en pardonne beaucoup, puisque le plaisir du jeu est de démarrer un nouveau mash-up sans jamais savoir sur quoi on va tomber. Il ne faut pas s’attendre à plein de jeux complets, mais à un genre de Wario Ware allongé. Ça se joue bien en de courtes parties, ce qui en ferait «un jeu parfait pour la SwitchTM»! Heureusement, il est prévu pour cette plateforme en 2020.

Pour le moment, Supermash est disponible uniquement sur le Epic Game Store pour 24 $ (c’est peut-être la raison pour laquelle personne n’en a entendu parler!)

Catégories
CritiquesPC / MAC
C'est un gamer, fan de science-fiction, de BD, de jeux de société et de musique électronique. Bref, un geek. Rédacteur depuis 2008, il adore partir à la recherche de jeux uniques, peu importe leurs dates de sortie ou leurs pays d'origine.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet