Sous le radar 2019: Dicey Dungeons

Afin de souligner la fin de l’année, Multijoueur a décidé de vous faire découvrir des titres géniaux que vous avez peut-être manqué en 2019. Parce que de nouveaux jeux à découvrir, c’est pas mal mieux que du chocolat de calendrier de l’avent! 

J’ai eu la chance d’aller à l’E3 l’été dernier. J’ai pu essayer une foule de jeux parmi les plus anticipés (Dragon Ball Z Kakarot, FF7 Remake), j’ai assisté à la présentation des jeux les plus attendus de 2020, bref, il y avait de quoi être excité.

Pourtant, l’un des titres qui a le plus retenu mon attention était caché dans un racoin de l’expo au milieu de dizaines d’autres jeux indies. Mais quand le gameplay est accrocheur, c’est tout ce qu’il faut. Dicey Dungeon l’a compris. 

Dans un univers à la fois mignon et menaçant de jeu télévisé, vous incarnez un dé qui doit se rendre au bout d’un parcours du combattant afin de voir son rêve réalisé par madame Chance. 

Il s’agit d’un habile mélange de roguelike et de deckbuilding, mais où les cartes sont accompagnées de dés.

Vous débutez la partie avec un certain nombre de cartes permanentes (il n’y a pas de pige, elles sont à l’écran pour la durée du combat) qui vous permettent d’utiliser vos dés; une carte traduira le résultat d’un dé en dommage, une carte transformera le score des dés en poison, etc. 

Ces cartes viennent également avec certaines conditions; une carte n’acceptera que les nombres pairs, tandis qu’une autre n’acceptera que les dés avec un chiffre inférieur à 4, par exemple.

Au fil des combats, vous remporterez de nouvelles cartes que vous pourrez équiper, ainsi que certains objets qui pourront vous aider à survivre jusqu’à la fin.

Derrière une allure mignonne et innocente, Dicey Dungeons cache un titre complexe et redoutable, qui vous donnera envie de lancer les dés « juste une dernière fois »… jusqu’à temps qu’il soit 4h du matin.

Catégories
Annonces
La première vidéo de Pier-Luc, c'est lui, à l'âge de 3 ans, qui joue à Duck Hunt avec le gros fusil orange. Il les a pwn 360 NO SCOPE. Depuis, il passe beaucoup (trop) de temps à jouer à des jeux, que ce soit sur Android, 3DS, Wii U (oui, il est l'une des six personnes à avoir acheté une Wii U) ou PS4. Il ne joue pas beaucoup à l'ordinateur, sauf pour les fois où il télécharge des émulateurs pour jouer à de vieux classiques (des jeux qu'il possède, bien sûr). Quand il ne joue pas, il écoute la WWE, il lit ou bien il tente de faire avancer sa carrière en humour. Mais soyons honnêtes, il passe surtout son temps à jouer.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet