Découverte du studio Illogika

On le sait, l'industrie du jeu vidéo est particulièrement compétitive, et plus de 200 studios y sont dédiés rien qu’au Québec. Chaque studio tente d’exister à sa manière. Il y a bien sûr les grands studios démarrés à l’étranger qui sont venus s’installer ici, mais il y a également un bon nombre de studios nés au Québec.

C’est le cas de Illogika qui est une société démarrée il y a plus de 10 ans par 4 co-fondateurs. Aujourd’hui seul, David Fugère-Lamarre continue de diriger l’entreprise composée d’environ 60 employés. Elle est située juste à côté d’Ubisoft dans le Mile End de Montréal.

L’une des particularités de ce studio est que les employés travaillent souvent sur des projets externes. C’est en effet grâce aux contrats des autres studios que Illogika finance ses propres productions.

En 10 ans, David et son équipe ont pu former et créer de nombreux partenariats et accords, c’est ainsi que l’équipe a pu travailler sur des titres tel que :

  • Cuphead ( MDHR)
  • Lara Croft GO, Hitman GO VR et Deus Ex GO (Square Enix)
  • Assassin’s creed London Gangs (Ubisoft & BBR)
  • Dexter Hidden Darkness (Bloobuzz Studios)
  • Sky Whale AR (Nickelodeon)
  • Disney Infinity Action! (Disney)

Et bien d’autres….

Parfois, il s’agit de créer le jeu à partir du début, parfois il faut effectuer des portages vers d’autres systèmes, ou même venir en aide à un studio en difficulté car manquant de ressources avant une deadline.

Tout cela a permis de concevoir les productions originales que sont Subaeria (2018, PC) et Rogue Racers (en développement, mobile) de A à Z.

Illogika est une entreprise qui réalise des jeux vidéo mais pas seulement. Toute l’expertise que les développeurs ont accumulée sur les jeux peut également servir à réaliser des expériences immersives.

Par ce terme, on entend des projets interactifs pour des musées, expositions ou encore festivals. Cela peut être exposé sur des écrans géants, sur des projets en réalité mixte (avoir un casque qui diffuse des hologrammes devant soi), en réalité augmentée (téléphone qui affiche des images 3D dans l’environnement réel grâce à la caméra), en réalité virtuelle (casque qui affiche un autre monde virtuel 3D).

Tout est donc possible, et les membres de l’équipe peuvent osciller entre les 2 types de projets donc : jeux et expériences immersives.

Les connaissances peuvent se transposer entre les différents projets.

Un tel studio n’est pas seulement composé de programmeurs, il faut également des artistes 2D et 3D, concept artistes, animateurs , game et level designers, producteurs, QA et une équipe administrative pour réaliser tous ces projets et faire tourner l’entreprise.

Tous les profils sont donc nécessaires.

S’il y a quelque chose que j’aime beaucoup dans ce studio et que je n’ai pas pu retrouver dans mes expériences professionnelles antérieures, c’est le fait que les gens sont accessibles et gentils.

Ça parait surement fou dit comme cela, et pourtant ça fait une énorme différence au quotidien.

Tu peux parler à tout le monde, quel que soit son poste: fondateur, producteur, directeur de studio.Tu n’es pas puni non plus parce que tu as demandé comment une autre équipe avait surmonté cette difficulté de programmation. L’entreprise n’est pas en compétition contre elle-même, la coopération est vraiment le maître mot ici. Même David, le fondateur, parle constamment de ses “collègues” au lieu de ses “employés”. La sémantique c’est très important.

Tout le monde est au courant, que cela ne sert à rien de garder les informations pour soi, qu’ils ne peuvent pas réaliser un projet entièrement tout seul. Tout le monde coopère donc et c’est génial. Tu sais que tu es soutenu et que tu trouveras une solution ensemble quel que soit le problème.

Le vendredi après-midi, l’ensemble du studio se retrouve autour d’une bière. À ce moment là, les annonces de la semaine sont faites : nouveaux projets, fins de projets, nouveaux membres d’équipes, félicitations.

Et puis si les membres souhaitent présenter un projet, une technique de programmation, de production intéressante au reste du studio, ils peuvent le faire.

Pour la partie avantages à être employé chez Illogika, je vais juste vous donner la liste :

  • horaire flexible;
  • possibilité de réduction d’horaire;
  • overtime très rare;
  • santé (assurance collectives, système de santé par mobile);
  • REER et CELI collectifs;
  • budget de formation;
  • congés supplémentaires (fériés à Noël, maladie, flexible);
  • game jam pendant les horaires de travail;
  • activités sociales organisées par le comité social.

À noter que le studio continue d’avancer, de progresser constamment, les avantages et les conditions s’améliorent au fur et à mesure donc.

Le management souhaite éventuellement monter le nombre de membres d’équipe à 80-90 personnes mais pas forcément devenir une grosse entreprise de 300-400 employés qui ont 5 gestionnaires pour chacun d’entre eux.

C’est important de conserver cet esprit où tout le monde parle, communique et sympathise ensemble.

C’est là que toi, lecteur, tu interviens! Si cela te plait de travailler sur des projets très variés avec une super équipe (vraiment), regarde cette page d’offres d’emploi et applique pour le poste de ton choix.

Nota Bene: j’ai anciennement travaillé pour Illogika et j’ai apprécié tout le temps passé à y travailler. Merci pour la visite.

Catégories
Au Québec
Après être tombé dans la marmite des grandes séries de jeux vidéo japonais depuis la NES, il n'en est jamais sorti et continue de suivre chacun des épisodes de Mario, Sonic, Castlevania, Street Fighter, Mega Man, Pokemon, Shenmue, Soul Calibur, Kirby... qui sort.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet